EDF – Rudy Gobert explique l’échec de Jokic, Luka Doncic et Giannis à l’Eurobasket !

FIBA Gobert, Giannis et Nikola Jokic
FIBA (DR)

Tandis que Rudy Gobert est allé jusqu’en finale avec les Bleus, d’autres stars NBA telles que Luka Doncic, Nikola Jokic et Giannis Antetokounmpo sont sorties bien plus tôt de la compétition, à la surprise générale. Interrogé là-dessus, le pivot tricolore a donné une raison très simple à cela. Difficile de lui donner tort.

Publicité

Pas de chance pour Rudy Gobert, il n’a pas été en mesure de briller en finale de l’Eurobasket contre l’Espagne. Le pivot de l’Équipe de France a au contraire été assez décevant dans cette dernière affiche de la compétition, ne parvenant pas à peser sur la rencontre autant qu’il aurait dû le faire. Sa prestation (10 points, 6 rebonds et -7 d’évaluation) lui a d’ailleurs valu de se faire détruire par les fans, histoire de remuer le couteau dans la plaie.

Pour autant, si la déception est de mise chez The Stifle Tower, il peut au moins se dire qu’il est allé aussi loin dans le tournoi avec sa sélection. car en ce qui concerne les autres superstars évoluant en NBA, le bilan fut beaucoup moins flatteur en Allemagne. Par exemple, Giannis Antetokounmpo et Luka Doncic n’ont pas dépassé le stade des quarts de finale, se faisant respectivement surprendre par l’Allemagne et la Pologne. Tous deux sont même sortis pour cinq fautes en cours de match, forçant un peu le parallèle entre eux.

Publicité

Dans le cas de Nikola Jokic, double MVP en titre qui débarquait avec la Serbie et la ferme intention de se couronner champion d’Europe, ce fut encore pire puisque l’aventure s’est arrêtée dès les huitièmes de finale, où ils se sont inclinés face à l’Italie. Compte tenu du nombre de poids lourds de la grande ligue présent pour l’occasion, c’est un dénouement assez troublant, d’autant plus que du côté de l’Espagne, le plus gros nom reste peut-être Willy Hernangomez. Clairement pas du même calibre…



Gobert : « Tout peut arriver sur un seul match »

Résultat, les trois superstars ont eu le droit à pas mal de railleries suite à leur élimination de l’Euro, y compris par rapport à Evan Fournier. Sans surprise, Gobzilla a d’ailleurs été interrogé par Basket News sur le sujet avant la finale, afin qu’il y trouve un semblant d’explication. D’après le big man des Timberwolves, dont il va porter les couleurs pour la première fois à l’automne prochain, cela se résume en fait à la magie des matchs à élimination directe :

Publicité

Sur un match, tout peut arriver. Ce n’est pas comme en playoffs où vous jouez la même équipe jusqu’à sept fois. C’est juste un match. Sur un match, une équipe qui joue un super jeu collectif, et où quelques gars deviennent chauds, tout peut arriver. Nous l’avons vu dans ce tournoi. On a failli perdre deux fois aussi, donc c’est ça la beauté de la chose. Tout peut arriver.

Mine de rien, le raisonnement du triple DPOY n’est pas si infondé que ça, et pas seulement parce que la France est effectivement passée à un cheveu de l’élimination à plusieurs reprises. Pour faire simple, la Grèce, la Serbie et la Slovénie sont tombées face à des formations qui n’avaient rien à perdre et pouvaient donc jouer le coup à fond sans avoir le moindre regret. Ce fut d’autant plus le cas pour l’Allemagne évoluant à domicile, et dont le public a apporté un boost moral non négligeable. Dans ces conditions, tout est possible.

Publicité

Le raisonnement de Rudy Gobert concernant les échecs respectifs de Luka Doncic, Nikola Jokic et Giannis Antetokounmpo se tient totalement. Ce qui est sûr, c’est que les trois superstars vont en avoir gros sur la patate au moment d’aborder la saison régulière. Gare au carnage !

Giannis Antetokounmpo Les Bleus Les Français (NBA) Luka Doncic NBA 24/24 Nikola Jokic Rudy Gobert

Toute l'actu NBA