L’heure est arrivée, la NBA reprend cette nuit avec trois matchs au programme, dont une très belle affiche opposant les Bulls au Heat, à l’American Airlines Arena ! (19:00 heure locale, 1:00 en France)

On retrouve d’un côté un Heat champion en titre, confiant pour atteindre une troisième fois le Graal en 3 ans, malgré une présaison plutôt mitigée avec 5 victoires (dont une face aux Spurs, finalistes 2013) pour 3 défaites (dont deux face aux Wizards et une face aux Nets). La franchise sait cependant qu’elle peut s’appuyer sur LeBron James, nommé MVP de la saison régulière et MVP des Finales la saison dernière, qui veut également augmenter son intensité défensive pour obtenir le trophée du meilleur défenseur de l’année. Par ailleurs, Chris Bosh semble être davantage agressif sur le terrain et plus présent au rebond.

De l’autre côté, les Bulls ont réalisé une présaison sans fautes avec 8 victoires (dont une face au Thunder et deux face à Indiana) pour 0 défaite, marquée par la présence non négligeable de Derrick Rose, qui semble retrouver petit à petit son niveau exceptionnel d’avant blessure. La franchise garde cependant en mémoire la saison 2012-2013, pleine de remords, avec l’interminable absence du meneur star, et bien évidemment l’élimination au second tour des playoffs par une certaine franchise venue de… Floride, et plus précisément de Miami. Sur le score de 4 à 1, qui plus est.

Bref, une saison bien assez frustrante pour réveiller les taureaux rouges, et attiser leur haine envers le Heat. Chris Bosh en est d’ailleurs bien conscient:

« Lorsque les Mavs ont reçu leurs bagues en 2011 face à nous, on voulait les humilier sur leur parquet. On voulait déféquer sur leur belle soirée. On sait que les Bulls veulent nous faire exactement la même chose. Ils veulent ruiner ce qu’on a fait. » a-t-il confié au Miami Herald.

Enfin, il restera à surveiller cette nuit et tout au long de la saison d’autres joueurs qui peuvent également avoir un impact sur le jeu:

Chris Andersen, s’il parvient à ressortir la même intensité de jeu que pendant les playoffs.

Michael Beasley, qui semble vouloir changer de mentalité sur le terrain.

Greg Oden, si les blessures ne reviennent pas troubler la fête.

et moins sérieusement…

Joakim Noah, qui a eu le temps de se reposer cet été en ne participant pas à l’Euro avec les Bleus.

Mike Miller, s’il retrouve sa chaussure. (Ah non pardon le Heat l’a remercié..)

Nazr Mohammed, qui peut à tout moment briser les rêves de three-peat du Heat en démolissant LeBron. (souvenir-souvenir!)

Sur ce, bon début de saison à vous !

(Crédit traduction Chris Bosh on Miami Herald: Basket Session)

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef. Spécialité NBA. Fan des Celtics et fervent supporter des exploits de JaVale McGee dans le Shaqtin' A Fool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.