Cantù, ville d’un peu plus de 39 000 habitants dans la province de Côme, en Lombardie et qui (re)vit au rythme du basket. La Pallacanestro Cantù, un club qui fait à nouveau figure d’équipe forte au sein du championnat transalpin. Si on jette un oeil à la collection de trophées, voilà ce que ça donne: 3 titres de champion d’Italie, 2 SuperCoupes d’Italie, 2 fois vainqueur de l’Euroligue, 4 fois sacré à la  » Coupe des Coupes  » et 4 Coupes Korac.

Les années 70-80, celles de la consécration, où le club fait trembler toute l’Europe avec des joueurs tels que Pierluigi Marzorati, Carlo Recalcati ou encore Bob Lienhard. L’époque où, en 1983, ils parviennent à battre le rival Milanais en finale de l’Euroligue, un an après leur sacre face au Maccabi Tel-Aviv. Une autre époque me direz-vous ? Certes, il paraît peu probable de revoir un club comme celui-ci disputer un Final Four de l’Euroligue mais ces dernières années, et malgré la crise, Cantù est redevenu une équipe à suivre avec notamment le Top 16 de l’Euroligue et 1 SuperCoupe d’Italie en 2012 sans compter les finales de Coupe et SuperCoupe d’Italie entre 2010 et 2012 (mais perdues face à Sienne).

Après 9 journées en Serie A, Cantù est 5ème au classement (6 victoires et 3 défaites) mais 1er de son groupe en EuroCoupe (7 victoires et une seule défaite après 8 matchs et déjà qualifié pour le Last 32) avec un Pietro Aradori au sommet de son art (plus de 17 pts en moyenne avec 66 % à 2pts, 48 % à 3pts et 87 % aux LF). Bref, autant dire que cette équipe a su quelque peu redorer son blason et a de l’énergie à revendre !

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.