CALAIS s’impose en champion , LIMOGES d’un rien, REIMS avec la manière, CHARNAY le vent de la révolte, PERPIGNAN perd le Nord, Les Finistériennes au bout du suspense

CALAIS – LA ROCHE

C’était bien plus qu’un simple match de championnat, c’était LE choc de fin de la phase aller entre les calaisiennes leader du classement, contre les 2e. Le public ne s’y est pas trompé : 900 personnes se sont déplacées hier soir à Calypso et comme le souligne La Voix du Nord, « Calypso en rêvait, Calais l’a fait ! ». Après une période d’observation (8-4 5’) ce sont surtout les défenses qui parlent et Calais vire en tête au 1er qt (16-11 10’). Le second quart est plus équilibré, les deux équipes se neutralisent  (18-16, 21-18) jusqu’à ce que Tayeau ne sorte du bois à 3 points et que les Vendéennes montent le rythme. Les vendéennes prennent provisoirement les devants (25-29 18’) mais c’est Calais qui rentre au vestiaire avec six points d’avance, notamment grâce à l’adresse de Tiffany Clarke (38-32 20’) et un 9-0 de folie. Après la pause, Tayeau (encore) permet à La Roche de recoller au score (38-36) mais dominées dans la raquette les vendéennes subissent à nouveau (45-36 24′) avant de finalement trouver des ressources pour se révolter (54-50, 30e) et même remporter le 3e qt (16-18). Dans le dernier quart-temps l’espoir vient de Kubatova (3 pts) et Tayeau qui relançent à nouveau le match (57-55, 31′), mais les filles de Kevin Brohan sont là, à l’image de Cibert et Mbuyamba (65-55, 35′), et par-dessus le marché ça imprime en défense. En l’espace de six minutes, le COB va enquiller les points sans en encaisser un seul pour claquer un 14-0 autoritaire à son dauphin (71-55 39e). Le plus fort a gagné hier soir 72-58 et compte 2 victoire d’avance sur le 2e.( ndlr  Toutes nos félicitations au vendéen Kévin Brohan )

 

CALAIS 72 – 57 ROCHE VENDEE :  (16-11, 22-21, 16-18, 18-7)

COB CALAIS : Fouasseau 9, Cibert 17, Arnaud 12, Allen 2, Clarke 14, S’Bahi 3, M’Buyamba 14.

ROCHE VENDEE : Ouerghi 11, Fournier 4, Kubatova 6, Tayeau 21, Diop 6, Bouzenna 1, Mukoko 4, Duval 5

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209113.pdf

1558915_739666822712239_1007234387_o

Les SeasGirls l’ont fait ! Elles sont leader de LF2, invaincues à la fin des matches aller

 

LIMOGES – SIG

D’entrée, c’est la SIG qui est aux affaires (2-9 2) mais  Mélanie Devaux et Pope contrarient les plans des alsaciennes (13-15 9’). Limoges passe en zone et pense avoir trouvé la sortie de crise (21-21 15’). Cela ne suffit pas car les strasbourgeoises enquillent 2 tirs primés  (21-27 16’) alors que Sinico doit regagner le banc dès sa 3e faute. Mais le banc limougeaud prend un bon relai  et va renverser la vapeur (30-27 20’). A la reprise, Limoges va creuser l’écart (41-29 23’) avant que les alsaciennes ne se refassent une santé (42-35 25’) puis égalisent (44-44 28’). Dans le dernier quart, c’est le duel Schmitt/Pope. La capitaine de la SIG est intenable dans la raquette avec un 3 sur 3 aux tirs (51-54, 33e) mais Pope lui montre qu’elle n’a rien à lui envier (60-56, 37e). Elle finit le match, remporté par le LABC 64-58,  avec des stat à faire rêver 14 pts -27 rebonds – 32 d’éval :  What Else ?

 

LABC 64 – 58 SIG   (mi-temps: 30-27)

LABC : Devaux 11, Recoura 4, Sinico 12, Berranger 2, Pope 14, Melois 6, Marsac 8, Morel 7

SIG : Bourdin 9, Mauler 10, Dambach 17, Kadila 3, Schmitt 10, Pfister, Nsoki 2, Fischbach 2, Voynet 5.

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg209113.pdf

 

CENTRE FEDERAL – REIMS

Un véritable feu d’artifice hier soir à l’INSEP.  Les rémoises se sont rassurées  en s’offrant une très large victoire face aux jeunes fédérales qui encaissent leur plus lourde défaite (55 pts) depuis le début de la compétition. 6-18, 6e, 24-6 10’, le trio Gorjeu – Lithard –Jomby assure la finition. Dans le 2e qt, les tirs extérieurs assoient l’avance de  Reims (31-10 15’) tandis que Bankole réveille un peu le CFBB – score à la pause 20-44.

A la reprise, Badiane montre qu’elle est la patronne dans la raquette et Jomby enquille encore si bien qu’à la fin du 3e qt le match est bien plié (74-28 30’). Rassineux peut ouvrir son banc ; la jeune garde champenoise va pouvoir fouler le parquet parisien. L’union précise «Reims relâchait la pression, tandis que les joueuses locales paraissaient toujours aussi amorphes (33-86, 37e)» Reims remporte une rencontre dominée et maitrisée de bout en bout 39-94.

 

CFBB 39 – 94 REIMS  (8-24, 20-44, 28-74, 39-94)

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg208913.pdf

 

CHARNAY – LE HAVRE

Les normandes ont fait les frais hier d’une formation de Charnay, relégable, et donc au pied du mur. Charnay prend d’entrée les commandes du match, pour ne jamais les lâcher (4-2 2’). Awa Diallo, se distingue (10-5 5’) bientôt imitée par Laury Aulnette (15-8 7’) on atteint la fin du 1er qt sur le score de 21-13. Ce n’est pas la présence de la Croate Balic Davorka, finalement qualifiée,  qui empêche Charnay de poursuivre sur sa lancée au début du second quart-temps (26-13, 12e). Awa Diallo poursuit son festival  dans la raquette (14 pts à la pause dont un 6/6 aux LF), et Charnay rentre au vestiaire avec l’avantage  (39-31 20’). De retour sur le parquet, la tendance de la 1ere mt se confirme : les normandes ne sont pas dans le coup, à l’image de Fall qui n’est que l’ombre d’elle-même (41-34 22’). Un terrible 13-0 envoie alors  Le Havre, sonné, dans les cordes (54-34 27’). Charnay compte jusqu’à 23 points 60-37, 29e)et la fin du 3e qt est sifflée sur le score de 60-39. Les 10 dernières minutes ne voient pas Charnay perdre en intensité (64-39 31’ puis 66-41 33’). La défense havraise est débordée, les carottes sont cuites bien avant le coup de sifflet final (76-48 38’). Charnay s’impose 84-56.

 

CHARNAY 84 – 56 LE HAVRE  (21-13, 18-18, 21-8, 24-17).

600 spectateurs.

–       

CHARNAY: Diallo 18, Legoupil 12, Ducos 10, Laurent 9, Aulnette 8, Belleville 8, Bertal 6, Rajecka 6, Joret 5 et Lasnier 2.

LE HAVRE: Ousfar 14, Tomasevic 11, Mendes 8, Fall 7, Davorka 6, Misset 6, Belleka 4

http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg208513.pdf

 

PERPIGNAN – DUNKERQUE

L’indépendant donne le ton : « 2014 démarre mal pour le Perpignan Basket. Trois jours après s’être inclinée à Limoges (79-72), la formation catalane a chuté à domicile, hier, face à Dunkerque (57-60). Une défaite d’autant plus difficile à encaisser qu’elle a été concédée face à une équipe sans génie qui restait, sur cinq défaites de rang avant de se déplacer en Roussillon. » En manque d’adresse, en difficulté dans le placement défensif et par-dessus le marché mal entrées dans les 2 entames de match les catalanes n’y arrivent pas et sont loin de leur objectif de haut de tableau. A la 8e minute, Dunkerque a 8 pts d’avance (10-18) grâce à Kaar et encore 6 à la 10e (14-20). Dans le 2e qt, Dunkerque perd en précision au contraire de Perpignan qui prend l’avantage (26-25 17’) et vire en tête à la pause (31-27 20’). En perdition dès le début du 3e qt, Perpignan encaisse un terrible 10-2 qui permet à Dunkerque de reprendre  les commandes et d’atteindre la dernière période en tête au score (42-49 30). Laissons l’Indépendant nous éclairer sur la fin du match : « Perpignan manquait de tranchant, à l’image de ses échecs aux lancers francs (11/18) qui, au final, coûtent cher. Malgré tout, les Catalanes sont parvenues à revenir à égalité dans les dernières secondes (57-57). Mais une faute évitable de Pauline Lo, puis une mauvaise gestion de la dernière possession enterraient les espoirs des locales (57-60) ».

 

PERPIGNAN 57 – 60 DUNKERQUE  (14-20, 17-7, 11-22, 15-11)

–        

PERPIGNAN : Bertal 21, Lo 14, Constant 6, Dieng 6, Ayissi 6, Okou 4,

DUNKERQUE : Karr 16, Viale 14, Durand 11, Pierre-Joseph 8, Ricart 6, Bal 3, Rozewicz 2

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg208513.pdf

 

LEON TREGOR – PAU

Dixit Le Télégramme : « Le LTB est allé la chercher ! Oppressées par une équipe béarnaise dominée puis retrouvée, les Finistériennes ont su trouver les ressources nécessaires pour remporter une victoire de prestige, hier soir ».  Aucune des deux formations ne semblait décidée à lâcher prise en début de rencontre, (6-6, 3′) mais sur deux tirs à trois points de Dia puis Gueye, les Béarnaises prenaient un premier avantage (8-14, 5′). Gresnerova et  Matanga répliquent si bien que le LTB 29 attaque le deuxième quart-temps avec deux petits points d’avance (22-20, 10′). En relai Butard et Pochet s’y collent et permettent au  LTB 29 de prendre dix longueurs d’avance (38-28, 18′)on atteint la pause sur un dernier primé de la même Pochet 42-33 20’). A la reprise, Gueye répond à Gresnerova – ou l’inverse – à l’issue d’un troisième quart-temps très disputé, l’Élan Béarnais était revenu dans le coup (60-55, 30′). Les 10 dernières minutes s’annoncent alors passionnantes. La défense paloise pose de gros problèmes aux joueuses de Franck Simon qui n’alimentent plus la marque  (62-61, 34′) ; Pau passe devant sur un tir primé de Borde (69-70, 38′). Ouest France nous raconte le money time : « À l’entame de la dernière minute, Pochet remettait le LTB 29 en tête (71-70), avant que les Paloises ne manquent deux tirs cruciaux, dont une tentative de Boykin à trois points. Kernévez ne marquait ensuite qu’un seul de ses deux lancers-francs à 27 secondes du terme (72-70), mais Gueye manquait à son tour la balle d’égalisation à douze secondes du buzzer. Matanga était à son tour envoyée sur la ligne, et scellait l’issue du match en marquant ses deux lancers. Les Finistériennes et leur public pouvaient exulter ! »

 

LTB 29 74 – 70 PAU-ORTHEZ  (22-20, 20-13, 18-22, 14-15).

 

LTB 29 :Kernévez 8, Miguel 4, Butard 7, Shayok 8, Pochet 18, Gresnerova 25, Matanga 4.

PAU-ORTHEZ : Borde 9, Boykin 12, Gueye 17, Arfelis 4, Dia 12, Vidal 2, Bunel 14

 http://www.ffbb.com/_livestats/prod/pdf/lsg208513.pdf

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef. Spécialité NBA. Fan des Celtics et fervent supporter des exploits de JaVale McGee dans le Shaqtin’ A Fool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.