Alors qu’une grosse semaine attend nos clubs français en EuroLeague, ce week-end était guidé par la 2ème édition de « Lumière sur le sport féminin ». Ainsi afin de mettre en avant cet événement, Lyon recevait Bourges au Palais des Sports de Gerland. Cette 18ème journée a également été l’occasion de nous prouver que cette saison de LFB nous réservait bien des surprises … Tout le monde accroche tout le monde … Alors que s’est-il passé ce week end sur les parquets de LFB … réponse dans le récap’ de la 18ème journée.

Lyon Basket  63 – 80 Tango Bourges 

Record d’affluence pour cette saison avec 6152 spectateurs au Palais des Sports de Gerland. L’an dernier lors de la première édition opposant Lyon à Arras 6002 spectateurs étaient présents. C’est la 2ème plus grosse affluence de l’histoire de la LFB. Les Berruyères ont eu beaucoup de mal à entrer dans le match. Après être menées 11 à 7 au bout de 5 minutes de jeu, Valérie Garnier prend son premier temps mort. Mais Bourges n’arrive pas à recoller au score et l’entrée de la Lyonnaise Christelle Diallo ne va pas arranger les choses. La jeune française plante 7 points en moins de 2 minutes et relègue Bourges à 7 unités à la fin du premier quart-temps : 19-12. Ce premier quart, et plus globalement cette première mi-temps sont marqués par de nombreuses pertes de balles mais surtout par un cruel manque d’adresse des deux côtés (Lauren Ervin : 4 points ce soir dont 2/15 au shoot). Dans le deuxième quart, la machine Berruyère se met en place, Sara Chevaugeon et Alexia Chartereau sont présentes au scoring et les Lyonnaises sont complètement dépassées. Ainsi, un 4-20 et voilà Bourges qui renverse le match (23-32 à 4’23). Mais grâce à un 8-0, Lyon refait son retard et revient à un point des visiteuses (31-32 à 2’53). Malgré ce retour, Bourges remporte le deuxième quart 14-26, et rentre au vestiaire avec 5 points d’avance : 33-38 à la mi-temps. La deuxième période est euphorique des deux côtés. Alors que la raquette est bien bouclée par Ana Maria Filip (4 rebonds) et Clarissa Dos Santos (8 rebonds) pour les Tangos, et par Djéné Diawara (7 rebonds) et Christelle Diallo (4 rebonds) pour Lyon, cela aforce les deux équipes à prendre leurs shoots. Et après un 3ème quart équilibré (16-16 dans le QT3), Jenny Fouasseau (12 points) et Marine Johannès (13 points) se sont alors lancées dans un concours de shoots 3 points. Enflammée, c’est Marine qui l’emporte en marquant 3 paniers consécutifs à 3 points sortis de nulle part … Jenny abdique avec 2 paniers à son compteur (57-66 à 6’09). Bourges creuse ainsi l’écart, Clarissa Dos Santos (17 points au total dont 13 en seconde mi-temps) fait le ménage et fait accroître l’avance de son équipe (57-71 à 4’55). Un écart est creusé et Lyon ne reviendra pas. Les filles d’Etienne Faye s’inclinent finalement 63-80, après avoir résisté plus de 3 quarts-temps face à Bourges qui signe à l’occasion sa 3ème victoire consécutive.

Nous publierons rapidement un album photo de la rencontre sur notre page Facebook de Parlons Basket Féminin.

Villeneuve d’Ascq 78 – 70 Cavigal Nice

C’était une équipe de Villeneuve affaiblie (Jo Gomis absente suite à une blessure à la cheville mercredi en Pologne, et sans Olivia Epoupa) qui recevait les Niss’ Angels (Victoria McCaulay n’est pas présente sur le banc …). Ce match était l’occasion pour Laetitia Kamba et Camille Aubert de faire leur retour dans le Nord au Palacium. Même si la tâche s’annonçait compliquée, une victoire en terre nordique permettrait à Nice de revenir dans le Top 8 et donc d’éviter de jouer les Play-downs. Le début de match est très poussif, aucunes des deux équipes n’arrivent à trouver la mire. Mais sur un panier de Kamilia Stepanova, Villeneuve semble prendre le dessus (9-4 ; 6’30). Nice ne parvient à contenir les extérieures Alina Iagupova (9 points dans le QT1) et Valériane Ayayi (7 points), et à la fin du premier quart, l’écart s’accroît (19-10). L’adresse n’est pas là durant les 20 premières minutes du côté des Niss’ Angels (22% de réussite, contre 48% pour l’ESBVA), ainsi, les Guerrières augmentent encore leur avance et sont largement devant à la mi-temps 43-24. Au retour des vestiaires, c’est un tout autre match qui est lancé : Nice est en forme, Nice est adroit, Nice défend bien et Nice recolle au score en imposant un 19 à 5 aux locales en moins de 4 minutes de jeu (48-43). C’est un véritable festival offensif pour Ambrossia Anderson (32 points, 7 rebonds) qui voit l’avance de Villeneuve fondre comme neige au soleil. Mais une nouvelle fois, le duo A.Iagupova (27 points, 6 rebonds) et V.Ayayi (20 points, 8 rebonds) fait le job et relègue Nice à 11 points à la fin du 3ème quart-temps : 60-49. Malgré un dernier sursaut Niçois (62-58 à 7’29) dans la dernière reprise, l’ESBVA gère sa fin de match grâce à son duo franco-ukrainien et s’impose 78-70. Pour Nice, les choses se compliquent un peu plus … .

USO Mondeville 78 – 74 Angers (après prolongation)

C’était un match compliqué qui s’annonçait à la Halle Beregovoy : Mondeville actuellement 6ème recevait une équipe Angevine qui loupe sa saison. L’UFAB savait qu’il faudrait jouer un match très sérieux s’il souhaitait s’imposer, surtout qu’Iva Cuzic est toujours sur la touche depuis le coup reçu au genou face à Basket Landes. Le début de match est en faveur des locales. En l’absence de son intérieure Croate, Angers ne parvient à contenir Marième Badiane. (10 à 5 après 5′ de jeu / déjà 6 points pour l’internationale française : 20 au final). Mais les angevines n’ont pas dit leur dernier mot et reviennent à 2 points des Mondevillaises, le match semble relancé. À la fin du premier quart, seulement 1 point sépare les deux équipes (16-15). Un 20 à 6 propulsé par le trio Michelle Plouffe, Marième Badiane et Loreen Kerboeuf relance Mondeville durant le deuxième quart-temps. Une nouvelle fois Angers ne se résigne pas. Qwédia Wallace (30 points et 4 rebonds), qui signe son retour dans l’équipe, monte en puissance et termine le quart-temps en fanfare. Mais à la mi-temps, Mondeville est tout de même devant 36-29. Angers débute parfaitement la seconde période sur un 3 points de Lizanne Murphy … la machine Angevine semble être en route. Après 5 minutes de jeu, l’UFAB est devant (40-41). La fin du quart-temps est un véritable mano à mano, mais se sont bien les Angevins qui restent en tête à l’entame des 10 dernière minutes 45-46. Mondeville semble maîtriser l’ultime reprise, la dernière minute est insoutenable. Et alors que les coéquipières de Kim Gaucher (10 points et 11 rebonds) sont à +3 à 3 secondes de la fin, Qwédia Wallace, une nouvelle fois, assomme les locales au buzzer. Prolongation !!! L’USOM ne tremble pas, fait la différence (18-14 dans la prolongation) et s’impose 78-74 . Au match aller, les deux équipes s’étaient déjà départagées en prolongation, mais c’était Angers qui en était sorti vainqueur … Mondeville a donc tenu sa revanche ce samedi soir.

Hainaut Basket 75 – 81 Flammes Carolo

Ce sont des Flammes fortement diminuées qui se déplaçaient au Hainaut (8ème). En effet, en plus de l’absence d’Alicia Devaughn (fin de saison), il fallait ajouter celles de Kim Mestdagh (Cheville) et … du coach Romuald Yernaux (Grippé). Une aubaine pour Saint Amand qui cherche à s’éloigner des Play-downs. Et en ce début de match, le Hainaut ne cache pas ses ambitions (9-2 à 7’35). Finalement, les Flammes peuvent compter sur Amel Bouderra (9 points dans le QT1) pour revenir à 22-19 à la fin du premier quart-temps. Mais un 0-11 inscrit par Charleville dans le début du deuxième quart vient changer la physionomie du match (22-30 à 6’15). Finalement, grâce à leur bonne dynamique dans cette deuxième reprise, les Flammes enfoncent le clou (25-9) et rentrent au vestiaire avec 13 points d’avance : 31-44. Bis répétita dans la 3ème reprise (16-24) grâce notamment à un 0-11 marqué par Charleville. À l’entame des 10 dernières minutes, le FCB mène de 21 points (47-68), on a du mal à voir comment le Hainaut va faire pour revenir. Et pourtant Charleville s’effondre dans le début du 4ème quart et encaisse un 10-0 (57-69 à 7’34). La remontée s’arrête là … et à moins de 4 minutes de la fin, les Flammes mènent encore de 14 points (65-79 à 3’40). Mais le Hainaut n’a pas dit son dernier mot et un 8-0, propulsé par Jacinta Monroe (21 points, 13 rebonds) et Romana Hedjova (22 points), vient faire douter les Flammes (73-79 à 1’35). Mais Valeriya Berezinska vient clore les derniers espoirs du Hainaut sur la ligne des lancers francs et Charleville s’impose 75-81. Amel Bouderra, en bonne capitaine à fait le job pour pallier les absences : 26 points, 3 rebonds, 10 passes décisives, bien aidée par Valeriya Berezinska (23 points, 11 rebonds, 4 passes décisives).

Basket Landes 87 – 73 Nantes Rezé

Basket Landes sur une série de deux défaites (une en championnat le week-end dernier face à Mondeville, l’autre en coupe de France face à Villeneuve il y a deux semaines) avait à coeur de se relancer dès samedi à domicile face à Nantes. Une victoire, qui pourrait être un peu considérée comme une surprise, pour les Déferlantes leur permettraient de s’éloigner un peu plus de la 9ème place synonyme de PlayDowns. Malheureusement pour les filles d’Emmanuel Coeuret, les landaises bien appuyés sur le trio Cierra Bravard, Queralt Casas et Céline Dumerc prennent très rapidement l’ascendant sur le match en menant 18 à 9 après 5 minutes de jeu. Nantes arrive à se relancer grâce à Katerine Plouffe (22 points et 8 rebonds), mais à la fin des 10 premières minutes un petit écart est toujours là (22-15). Durant le deuxième quart, l’écart va s’agrandir pour atteindre les 13 unités de différences, mais Nantes trouvent les ressources défensives pour stopper les attaques landaises et revenir au score (2 points d’écart à 3min30 de la mi-temps). C’est alors le show Céline Dumerc qui donne une nouvelle dynamique à Basket Landes (10 points quasiment d’affilé pour terminer le quart-temps). Au retour des vestiaires, Nantes est revanchard et s’appuie sur son duo (K.Plouffe – M.Skuballa) pour trouver des solutions, pour récupérer des rebonds, pour intercepter et revenir une nouvelle fois à 5 points. Mais part la suite, les landaises jouent vite et un écart se refait… Nantes ne parviendra à renverser la situation et Basket Landes s’impose 87 à 73. Il est à noter que TOUTES les joueuses du 5 de départ landaises terminent la rencontre avec 10 points ou plus : Cierra Bravard – 12, Queralt Casas – 15, Céline Dumerc – 20 (et tout de même 8 passes décisives), Miranda Ayim – 13 et Nevena Jovanovic – 10.

Tarbes 50 – 54 Lattes Montpellier

Malgré une 10ème place au classement, Tarbes n’a pas à rougir de son retour en LFB. Peu épargné par les blessures depuis le début de saison (fin de saison pour Astan Dabo, il y a eu l’absence longue durée de Élodie Christmann notamment), le TGB a tenu plusieurs fois la tête aux cadors de ce Championnat de France et le BLMA n’a pas dérogé à cette règle. Pour Montpellier, ce match signait le retour de Naomi Halman, près de 4 mois après sa blessure au poignet. Le premier quart-temps est à l’avantage du BLMA (14-16) mais le deuxième l’est largement pour les locaux (15-8). Tarbes crée donc la surprise en reléguant la Champion de France à 5 unités à la mi-temps : 29-24. Mais Montpellier réagit dès le retour des vestiaires et à l’entame des 10 dernières minutes les deux équipes sont à égalité (37-37). Finalement le BLMA sort vainqueur de son duel dans le Sud Ouest (50-54). Abby Bishop termine la rencontre avec 20 points et 17 rebonds et Gaëlle Skrela finit elle aussi en double double (20 points et 12 rebonds).

Classement de la LFB après la 18ème journée :

Club Pts
1 Lattes Montpellier 30
2 Charleville Mézières 30
3 Basket Landes 29
4 Villeneuve d’Ascq 28
5 Bourges 27
6 Mondeville 27
7 Nantes Rezé 25
8 Hainaut 24
9 Nice 24
10 Tarbes 21
11 Lyon 21
12 Angers 20

Programme de la 19ème journée de LFB :

24/02/2017 20:00 Angers Hainaut
24/02/2017 20:00 Nantes Rezé Lyon
25/02/2017 20:00 Bourges Villeneuve d’Ascq
25/02/2017 20:00 Charleville Mézières Tarbes
25/02/2017 20:00 Lattes Montpellier Mondeville
25/02/2017 20:00 Nice Basket Landes

A propos de l'auteur

Article co-écrit par la team de Parlons-Basket Féminin. Clément Denys et Chloé Berard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.