Toujours dans le cadre de la promotion de son documentaire prochainement diffusé sur Showtime Sports, DeMarcus Cousins s’est confié sur les difficultés auxquelles il a dû faire face lors de la free agency.

Après avoir expliqué qu’il se fichait totalement des haters qui ont critiqué son choix de rejoindre les Warriors pour un salaire dérisoire, DeMarcus Cousins a fait part de son inquiétude face au manque d’intérêt des franchises en début de free-agency :

« J’étais dans la merde, vraiment. Ça faisait deux jours que j’étais debout, honnêtement. Je n’ai pas dormi deux jours d’affilés. On a contacté les équipes. Il n’y a pas eu d’offre de la part des Pelicans. Je comprends que c’était une belle année et ils ne voulaient pas la ruiner en misant beaucoup sur un intérieur blessé. »

Le pivot a très mal vécu la manque de considération à son égard lors de la free-agency. (Showtime)

On apprend donc que les Pelicans n’ont pas souhaité, du moins immédiatement, proposer une offre à Cousins. Ainsi, le pivot et son agent ont contacté les autres équipes :

« On a appelé les autres franchises. On a eu des réponses du genre : « on ne pense pas que tu sois un bon fit dans l’effectif », « on doit d’abord s’occuper de notre propre roster » et puis il y a eu d’autres équipes qui ont été cash : « on ne peut pas prendre ce risque ». »

Finalement ce sont les Warriors qui ont pris ce « risque » en signant le big-man pour un an et 5.3 millions de dollars. Seul le temps nous dira si les Pelicans et les autres franchises contactées ont eu raison de ne pas faire d’offre à Boogie.

À lire également : Vers la fin du feuilleton Marcus Smart ?