La rentrée approche à petits pas et toutes les franchises NBA semblent pour le moment faire confiance à leur entraîneur, une situation qui ne fait pas les affaires de l’ancien coach des Pistons, toujours sans club.

Qu’il est loin le temps où les Pistons de SVG version 2015-16, affichaient de belles ambitions pour le futur de la franchise. Cette année-là, les siens seront éliminés (4-0) au premier tour des playoffs face à Cleveland, mais auront affichés suffisamment de combativité et de motifs dans le jeu pour croire à un futur meilleur pour la franchise. Pourtant, les Pistons n’accéderont plus en playoffs, jusqu’à décevoir année après année. Partant de ce postulat, la franchise se devait de changer, et c’est le 7 mai dernier, que Stan Van Gundy, coach et président des opérations basketball, a été démis de ses fonctions. Une situation qui ne s’est depuis toujours pas arrangée pour l’ancien entraîneur d’Orlando et qui semble réellement l’affecter comme il l’a confié au podcast de Rex Walters :

Si j’avais prévu un emploi pour la saison prochaine, j’aurais prévu d’être coach. Maintenant, je ne sais vraiment plus. Je suis complètement perdu en ce moment. Je n’ai aucune idée et ma femme veut me voir prendre ma retraite.


Sans emploi depuis mai, Van Gundy songerait à se reconvertir dans les médias comme son frère Jeff, en tant que consultant à la télévision, ou bien enseignant à l’université.

Je souhaiterais faire quelque chose, mais si je ne parviens pas à revenir en tant que coach, je ne veux pas travailler trop dur. Si je dois tout donner, c’est pour entraîner. Si je n’y parviens pas, je veux être en semi-retraite au moins. Mais pour le moment, je ne sais pas.

À 58 ans, celui qui a commencé en NBA en tant qu’assistant de Pat Riley au Heat, pourrait donc raccrocher s’il ne trouve pas une opportunité de revenir dans le circuit.

À lire également : Isaiah Thomas s’excuse après s’être moqué de Cleveland sur les réseaux sociaux