Le transfert de DeMar DeRozan de Toronto à San Antonio a été un des gros mouvements de l’été. On sait la rancœur qui a habité le joueur, lui qui s’est senti trahi par la franchise à laquelle il avait voué fidélité pour toute sa carrière. L’ailier n’a d’ailleurs pas oublié le moment précis où il a appris son échange.

De l’eau a un peu coulé sous les ponts, et DeMar DeRozan va mieux. Il a du moins plus de facilités à accepter ce qui lui est arrivé cet été, quand il a dû quitter sa franchise de toujours et son grand ami Kyle Lowry direction le Texas. Toujours rancunier mais prêt à se tourner vers l’avenir avec des Spurs pour qui il livre un très bon début de saison, l’ancien Raptor est revenu sur le moment où tout a basculé.

C’était un soir d’été où, comme monsieur tout-le-monde, DeRozan était allé au cinéma du côté de Los Angeles, la ville où il a grandi. En sortant de la séance – il était allé voir The Equalizer 2 avec Denzel Washington, il a été surpris en consultant son téléphone.

« Je me demandais pourquoi j’avais autant d’appels en absence »

Celui qui était alors encore dans sa tête un joueur de Toronto s’est ensuite dirigé vers Jack in the Box, une chaine de fast-food. Une fois garé, dans le parking, il a reçu le coup de téléphone qui lui a annoncé la nouvelle. Un appel qui l’a totalement abattu :

« Ca m’a tellement surpris. Je suis resté assis dans le parking du Jack in the Box pendant environ 2 heures, juste pour réaliser, essayer de comprendre tout ça, et ça me paraissait dingue honnêtement. Mais oui, c’est comme ça que j’ai su. Minuit, assis dans le parking de Jack in the Box pendant environ deux heures, jusqu’à que je rentre chez moi »

Depuis, DeRozan a accepté  au mieuxla situation, et a surtout rapidement eu la confiance et l’affection des Spurs et de Gregg Popovich, un facteur crucial dans sa « convalescence ». 

À lire également : Le touchant rituel de Kyle Lowry en hommage à DeMar DeRozan