NBA – Rudy Gobert s’entraîne à trois points !

0

Depuis quelques années, le tir à 3 points tient une place prépondérante dans le jeu NBA. Tout le monde ou presque doit être capable de faire filoche derrière la ligne. Et visiblement, même notre Rudy Gobert national s’y met.

Savoir shooter derrière l’arc est pratiquement devenu une condition sine qua non pour évoluer en NBA. S’il existe d’irréductibles joueurs qui résistent encore et toujours à cette mode, Rudy Gobert semble y avoir succombé.

Fin mai, il avait déjà annoncé vouloir bosser son tir à 3 points cet été, afin de devenir une réelle menace derrière la ligne, ce qui créerait de l’espace pour ses coéquipiers – le spacing étant essentiel dans la NBA actuelle.

Et visiblement, le pivot français s’est déjà mis au boulot. Et les résultats sont encourageants ! Dans une vidéo partagée sur Twitter par son coéquipier en bleu, Nicolas Batum, on voit le double défenseur de l’année enchaîner les tirs primés, dont certains font mouche :

Lire aussi | Curry impatient que la saison prochaine redémarre

Attention à l’enflammade néanmoins, on se s’improvise pas sniper du jour au lendemain – n’est pas Steph Curry qui veut.

Deux choses sont à prendre en compte dans cette vidéo. Tout d’abord, Rudy Gobert s’entraîne à shooter sur un terrain FIBA. En effet, la ligne à trois points n’est pas située à la même distance en FIBA (6.75m) et en NBA (7.24m). Ceci explique, entre autres, le carnage que faisait un joueur comme Carmelo Anthony dans ces compétitions.

Autre point à noter et pas des moindres, Gobert évolue dans un contexte sans pression, à l’entrainement. Réussir à mettre ces tirs avec la fatigue et les conditions d’un vrai match est une toute autre affaire.

En NBA, on est d’ailleurs habitués à ce genre de vidéos. Chaque été ou presque, on a droit à des vidéos d’Andre Drummond notamment, adroit comme jamais derrière l’arc. Une tendance qui ne perdure pas franchement durant la saison.

Bourreau de travail, on fait confiance à Rudy Gobert pour s’acheter un shoot à 3 points décent pour un pivot, avec le temps. Le Français ne doit pas pour autant oublier de travailler sur son jeu offensif près du panier, afin de devenir encore plus menaçant pour les raquettes adverses.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.