NBA – L’énorme run signé par les Lakers sur 3 quart-temps cumulés

Kyle Kuzma, LeBron James, Anthony Davis et Dion Waiters des Los Angeles Lakers
(DR)

Totalement méconnaissables durant les 1ères minutes du Game 1 face au Heat, les Lakers ont eu besoin d’un gros réveil pour renverser la balance. Et le bilan chiffré s’est avéré bien douloureux pour le Heat.

Publicité

Si l’on nous avait dit qu’un retour au score allait avoir lieu avant le début du Game 1 entre les Lakers et le Heat, on aurait sans doute pris le pari qu’il serait en faveur des Floridiens. Experts dans ce domaine depuis le début des playoffs, ces derniers avaient même égalé le record en la matière de la franchise, signé il y a 8 ans par… le Miami de LeBron James.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le King s’est cette fois-ci retrouvé mené de 13 points dès les premières minutes d’une rencontre des Finales, mais sous le maillot Purple & Gold. Il s’est donc rappelé à ses bons souvenirs de South Beach, et a infligé à ses adversaires l’une de leurs spécialités pour aller chercher une large victoire (résumé complet de la rencontre ici).

Publicité

LBJ, Anthony Davis et tout leur supporting cast ont en effet soudainement changé de visage durant le 1er quart-temps, que ce soit en attaque ou en défense. En face, Erik Spoelstra s’est de son côté retrouvé sans solutions face à ce raz-de-marée, et la note à l’issue des deux quart-temps suivants s’est révélée plus que salée pour son équipe.



Publicité

Après avoir couru après le score durant le 1er quart-temps, Les Lakers ont infligé un run de 75-30 au Heat 🤯

Après une telle démonstration de force de la part des Angelinos, ces derniers ont assez logiquement baissé l’intensité sur le 4ème et dernier quart. Pas de quoi mettre en péril leur large avantage au score, que même le maigre garbage-time intervenu en toute fin de rencontre n’a pas suffi à considérablement amoindrir.

Publicité

Le Heat avait décidé de piquer les Lakers d’entrée dans ces Finales, et en ont subi les lourdes conséquences dans les minutes qui ont suivi. Il ne fallait pas énerver LeBron James et sa meute.

Los Angeles Lakers NBA 24/24 Stats, records

Les dernières actualités