Au programme de cette 4ème journée de championnat, plusieurs questions se posent :

  • Les équipes invaincues vont-elles le rester ??

Commençons donc par le champion de France Nanterre et ses dauphins Cholet et Orléans, encore invaincue à l’aube de cette nouvelle journée. 

Le premier retrouvait sa salle 24 heures après sa déroute (défaite de 30 pts au Partizan Belgrade) et avait bien l’intention de relancer la machine. Son adversaire du soir, l’ASVEL est très mal en point et à l’étiquette d’équipe sans victoire. Pourtant, son effectif est de qualité et possède en ces rangs l’un des meilleurs joueurs français évoluant en Pro A : Edwin Jackson. Le début de match est équilibré, les deux équipes se rendent coup pour coup. Mais le 2ème quart temps va être fatal aux visiteurs : ils vont encaissés 34 points et n’en marqués que 19, la messe est dites. L’écart fait durant cette période ne sera jamais refait et l’équipe de Pierre Vincent s’incline une 4ème fois en autant de match : la pression sur l’ancien entraîneur de l’équipe de France féminine, va être forte lors de la prochaine rencontre. Pour Nanterre, l’effectif a répondu présent et a retrouvé de la confiance, grâce à sa solidarité et à la polyvalence de son effectif : Marc Judith (17 pts), Deshaun Thomas (16 pts), Sergii Gladyr (15 pts) et Trent Meacham (14 pts). Et dire que l’ancien MVP des dernières finales de Pro A va rejoindre l’effectif : Mr David Lighty.

De son côté, Cholet se rendait chez le finaliste malheureux : la SIG de Vincent collet. Cette dernière a encore pu se rendre compte du niveau de l’Euroligue en venant se casser les dents, face l’Efes d’Istanbul. Malgré tout, la copie est tout de même meilleure que lors de la 1ère journée. C’est donc avec des doutes que Strasbourg recevait une surprenante équipe de Cholet ce lundi soir. Le Heat de Miami à son Big Three et le CB (Cholet Basket) a eu le sien en cette belle soirée de basket-ball : le revenant Lamayn Wilson (21 pts) a été insolent d’adresse à trois pts (5/7), John Cox a presque tout réussi (21 pts, 9/13) et le meneur Stoglin (joueur américain méconnu) a bien mené la barque Choletaise (20 pts, 5 PD). En face, seul notre champion d’Europe Alexis Ajinça a répondu présent (22 pts, 9/13, 9 Rb). L’autre médaillé Antoine Diot a très efficace sur l’organisation de son équipe (8 PD) mais a tout raté dans ces tirs (0/6). Ce qui a fait la différence dans ce match, c’est l’adresse à 3 pts : Strasbourg (4/14), alors que Cholet (10/24). Pour finir, Cholet prouve qu’il n’est plus une surprise, mais qu’il faudra compté sur eux cette saison. La SIG de son côté doit vite se mobiliser à nouveau et combler ce retard dans son collectif, car l’Euroligue arrive vite.

La 3ème et dernière équipe encore invaincue est donc Orléans. Comme le CB, l’OLB fait partie des belles surprises de ce début de compétition avec des victoires probantes à la clé. Elle recevait Pau (samedi), qui n’avait gagné qu’un seul match jusque-là. Le début de match est à l’avantage des visiteurs : fin de 1er quart temps (15-28), mais les joueurs de Philippe Hervé ne paniquent pas et reviennent tout près avant le retour aux vestiaires (35-39). La suite, est une question de défense et à ce petit jeu-là, Orléans va donner le ton : Pau va être limité (23 pts) durant la 2ème mi-temps. L’OLB s’impose finalement assez largement (81-62) grâce Darnell Harris (17 pts) et Kyle McAlarney (14 pts).

  • Les équipes sans victoire vont-elles enfin débloquer leur compteur ??

Place maintenant aux équipes qui sont à la recherche de leur 1er succès : nous avons déjà évoqué l’ASVEL (défait à nouveau), reste le Paris-Levallois et Antibes. Les joueurs de Greg Beugnot se déplaçaient sur le parquet de Chalon-sur-Saône (son ancienne équipe) : les retrouvailles s’annonçaient donc mouvementés. Tout s’est joué dans le dernier quart temps, le PL a su faire basculer la rencontre de son côté, grâce à sa traction arrière avec Andrew Albicy (11 pts, 11 PD) et Daniel Ewing (14 pts). Mister Beugnot a donc joué un mauvais tour à son ancien club et l’a précipité malgré lui dans la crise, puisque cette défaite entraînera par la suite le renvoi du coach Hay (voir article).

  • Les autres matchs…

Dans les autres matchs, Limoges a écrasé Le Havre (74-47). On ne doit pas être loin du record, pour le plus petit nombre de points inscrits sur un match de Pro A … Adrien Moerman (de retour en Pro A) a confirmé qu’il fallait compter sur lui cette saison (17 pts, 9 Rb).

Dijon a dominé une équipe du Mans qui rentre dans le rang, après un super début de championnat (avec la belle surprise Woods, son meneur américain). Les hommes du match sont Andre Harris (22 pts, 9/16) toujours aussi important pour son équipe et Anthony dobbins (11 pts, 8 Rb, 4 Int et 2 Contres) transfuge du PB86 (Poitiers Basket) et qui prouve à nouveau toute sa polyvalence sur un terrain.

Nancy s’est imposé face à Gravelines (76-64) qui, il faut avouer n’est pas épargné par les pépins physiques : Bokolo, M’Baye et Diawara (autre joueur de retour dans notre championnat) sont tous blessés, le dernier au cours de ce match. A noter, la belle performance de l’inusable Randal Falker (9 pts, 14 Rb et 4 contres). Gravelines affiche un mauvais bilan (1 victoire-3 défaites) en ce début de saison.

  • Match du mardi soir

Pour clôturer cette 4éme journée de championnat, Antibes recevait Roanne avec pour objectif de décrocher sa 1ère victoire. C’est le voyageur du jour qui démarre mieux le match grâce à une belle adresse à 3 pts, mais les Sharks finissent fort ce quart temps. La suite, est une bataille de tous les instants, chaque ballon est difficile à maîtriser pour l’attaque car la défense a pris le pas. C’est le courage et l’envie d’Antibes, poussé par son public, qui va faire la décision. Du côté du vainqueur, l’âme de cette équipe Tim Blue a encore et toujours répondu présent (19 pts, 4 Rb, 2PD et 2 Contres), bien aidé par le jeune américain O’Bannon (16 pts, 7 Rb). Pour le vaincu, Pape Philippe Amagou a été virevoltant sur la 1ère mi-temps, puis a perdu son adresse et sa lucidité. Pour sa part, Charles Thomas n’a pas su confirmer sa belle prestation face au PL (6 pts seulement). Seule l’ASVEL n’a pas gagné dans notre Pro A …

A la semaine prochaine.

Claude

A propos de l'auteur

Rédacteur Pro A, Pro B, NBA et autres. Fan du PB86 en Pro B et des Spurs en NBA. Admirateur du jeu mis en place par le coach : Greg Popovich. Je suis entraîneur de basket-ball et je souhaite le devenir au plus haut niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.