A l’instar de Jayson Tatum, Giannis Antetokounmpo a eu l’opportunité de s’entraîner avec Kobe Bryant durant l’été. Le Greek Freak est revenu sur cette session.

Si Giannis Antetokounmpo a déjà révélé travailler sur son tir à 3-points, le Greek Freak a également eu la chance de s’entraîner avec Kobe cet été. Il n’est pas le seul puisque l’ancien joueur des Lakers a distillé quelques conseils à Jayson Tatum.

Prévu en début d’après-midi, Giannis raconte ce workout auquel il est arrivé avec 3 heures d’avance afin de montrer sa motivation.

Le workout était génial. Il m’a fait prendre environ 300, 350 ou même 400 tirs, mais c’était tout le temps le même tir, le même ! On est allés à un endroit et il m’a dit « mets-en 20 », je me suis dit « quoi ? 10 ? » « Non, 20, reste bas, utilise ton footwork, relâche haut et mets-en 20″. Mais c’était génial de travailler avec lui. J’ai généralement mon notebook avec moi, j’avais des questions prêtes pour lui, mais je lui ai dit avant de poser mes questions « écoute, je ne veux pas que ça devienne une interview ». Et il m’a répondu « non non c’est ok, va-y pose-les ». C’était des choses que je voulais savoir sur la récupération, gérer les choses en dehors des parquets, ce qui peut te distraire du basket et il était génial. J’ai pu rencontrer sa fille, Gigi.

Et puis j’étais là, je n’ai dit ça à personne, ni même à ma famille, mais j’étais là 3 heures avant lui ! Il ne le savait pas. Alors une fois le workout terminé, je lui ai dit que je l’avais battu sur l’heure d’arrivée. Il m’a répondu « haha, quand est-ce que tu es arrivé ? » Je lui ai dit 3 heures avant. J’ai pris quelques tirs, puis quelques soins, puis à nouveau quelques tirs avant qu’il arrive. Ensuite je crois qu’il a essayé d’éviter ce que je lui avais dit. Mais il était cool, il rigolait.

Je voulais lui montrer que je n’étais pas là juste pour travailler avec lui, mais là parce que je voulais être meilleur.


Au cours des nombreux conseils racontés par Kobe, c’est notamment un en priorité qui semble avoir marqué le Greek Freak.

Il m’a dit de travailler encore et encore, de travailler différemment et de toujours être comme un enfant. Pourtant pour moi lorsque tu viens sur un parquet, tu dois être un homme, montrer que tu es là. Il m’a répondu « non, un gamin sait être créatif, tu lui donnes deux cailloux et il peut faire plein de choses avec. Quand tu es un gamin, tu veux toujours apprendre. Tu poses des questions. »

Antetokounmpo semble avoir clairement apprécié ses heures passées avec Kobe. Des leçons utiles qu’il compte bien mettre à profit cette saison.

A lire également : L’incroyable anecdote sur la work ethic de Kobe Bryant