Devin Booker, arrivé dans l’Arizona en 2015, devrait connaître dès la saison prochaine son… cinquième coach en seulement 5 saisons. Une instabilité saisissante qu’on vous propose de mettre en perspective.


C’est une stat dont l’arrière se serait bien passé. À seulement 22 ans, Devin Booker est en passe de commencer sa cinquième saison en NBA avec un cinquième coach ! Après le renvoi d’Igor Kokoskov, le front office de Phoenix s’est déjà mis à la recherche d’un remplaçant.

Tout ça n’est pas passé inaperçu auprès de Matt Barnes. L’ancien ailier, retraité depuis 2017, regrette la tournure que prend la carrière de Devin Booker et rejette la faute sur Robert Sarver, le propriétaire des Suns.

Le coaching n’est pas le problème chez les Suns, c’est le propriétaire ! Sarver est le pire propriétaire de la NBA… Fais une faveur à cette super ville de Phoenix et vends l’équipe, ils méritent un winner [à leur tête] ! Tu gâches la carrière de Devin Booker.

A lire également : Un scout et Jerry West ciblent les faiblesses des Warriors

S’il n’en est qu’au début de sa carrière, Devin Booker connait déjà une trajectoire bien différente de certains grands joueurs. En 5 ans, le jeune arrière aura connu plus d’entraîneurs que Tim Duncan et Dirk Nowitzki réunis en 40 ans cumulés ! Une stat folle, mais la liste peut être complétée avec d’autres grands noms.

  • Dirk Nowitzki : 21 saisons, 3 coachs
  • Tim Duncan : 19 saisons, 1 coach
  • John Stockton : 19 saisons, 2 coachs
  • Dwyane Wade : 16 saisons, 5 coachs
  • Michael Jordan : 15 saisons, 4 coachs
  • Bill Russell : 13 saisons, 2 coachs (dont lui-même)
  • LeBron James : 16 saisons (en cours), 7 coachs (bientôt 8)
  • Devin Booker : 4 saisons (en cours), 4 coachs (bientôt 5)

Reste à espérer que Booker n’atteigne jamais le record jusque là détenu par son coéquipier, Jamal Crawford, qui cumule pas moins de 19 entraîneurs en 19 saisons !

Scoreur fou et compétitif, Devin Booker n’est pour l’instant pas en mesure d’espérer gagner quoi que ce soit dans l’Arizona. Il a déjà montré des signes d’impatience et cela pourrait aboutir sur un divorce avec les Suns.

Mais aussi : David Griffin optimiste sur le cas Anthony Davis

Actualités Basket USA Facebook