Après la défaite de Golden State sur le score de 129 à 121, Klay Thompson est venu devant les journalistes. Et il n’a pas caché ses responsabilités après ses propos polémiques d’il y a quelques jours.


Après être allés s’imposer à deux reprises sur le parquet du Staples Center, les Warriors avaient l’opportunité de clore la série dès cette nuit. Ils n’ont néanmoins pas réussi à la saisir puisqu’ils se sont inclinés sur le score de 129 à 121, concédant une deuxième défaite dans leur salle lors de la même série, une première depuis une certaine série contre Cleveland lors des finales NBA 2016.

Comment expliquer cette nouvelle déconvenue ? Les Dubs étaient-ils trop confiants avant d’entamer la rencontre et avaient-ils déjà la tête au prochain tour ? Après avoir déclaré il y a quelques jours que les Warriors « ne laisseraient plus filer un match » et avoir ouvertement parlé de la demi-finale contre les Rockets face à la presse comme si l’affaire était pliée, Klay Thompson a fait son mea culpa :

À lire également : Chaussure à la main, Patrick Beverley fait craquer Draymond Green

Journaliste : Les Warriors étaient-ils trop tournés en direction des Rockets ?

Klay Thompson : Ouais. Ça a commencé par moi. Je l’étais. Je pensais qu’on s’en sortirait et qu’on gagnerait ce soir. Parfois, la vie ne se déroule pas comme prévu.

L’arrière a malgré tout sorti une belle rencontre avec des statistiques tout à fait correctes. Il a en effet compilé 22 points à 9/20 au tir (dont 4/11 derrière la ligne), 3 rebonds et 2 passes. Dans la suite de l’interview, alors qu’on aurait pu penser que ses déclarations de la dernière fois lui auraient servi de leçon, Klay a mis en garde les Clippers et annoncé un carton des Dubs :

Ce match était nul. Allons gagner vendredi. Gagnons par un gros écart. Allons gagner par 30 points d’écart, bordel.

Après la déconvenue du deuxième match qui avait vu Los Angeles remonter un écart record de 31 points, les Warriors avaient remis les pendules à l’heure au match 3. Ils s’étaient en effet imposés de 27 points d’écart (132-105). Klay Thompson souhaite donc rééditer une telle performance collective, mais rien ne sera simple face à ces Clippers survitaminés.

La réponse aura lieu dans la nuit de vendredi à samedi pour voir si la déclaration de Klay Thompson a vocation à se réaliser. Autrement, si les Warriors s’inclinent de nouveau, tout se jouera dans un Game 7 électrique.

Mais aussi : Kevin Durant avance dans l’histoire des playoffs

Actualités Basket USA Facebook