Toujours à New Orleans avec un an à attendre avant d’être agent libre, Anthony Davis ronge son frein. Mais s’il compte atterrir aux Lakers, ça semble mal barré pour lui.

On s’en rappelle tous. Tout le monde se rappelle évidemment du feuilleton de l’hiver quand, en marge de la trade deadline, les Lakers avaient tout tenté ou presque pour attirer Anthony Davis, au point de détruire leur vestiaire. De son côté, The Brow pensait avoir fait le nécessaire en demandant son trade et en s’attachant les services de Rich Paul, l’agent de LeBron James. En vain.

Les tractations ont capoté, le deal a échoué et les Pelicans ont particulièrement mal vécu ce qu’ils ont considéré être un manque de respect de la part du front office des Lakers dans leur approche. Une rancune visiblement tenace.


La nuit dernière, les Lakers se sont en effet frottés les mains en récupérant le 4ème pick de la prochaine draft, alors qu’ils n’avaient que 2.8% de chances de s’en emparer. Immédiatement, Rob Pelinka a parlé d’un « gros atout » et les regards se sont tournés vers un package encore plus alléchant à proposer aux Pelicans. Un 4ème pick et une armée de jeunes joueurs prometteurs, plutôt intéressant non ?

Pas pour NOLA. En effet, selon Brian Windhorst d’ESPN, les Pels ont toujours « zéro intérêt » dans un éventuel trade avec les Angelinos, 4ème pick ou non.

A lire également : Zion Williamson peut-il refuser de jouer pour New Orleans ?

Comme on le soupçonnait, il semblerait donc que la franchise de Louisiane se soit jurée de ne pas faire ce plaisir aux Lakers, et d’envoyer Davis dans une autre équipe.

Pour rappel, et à la différence de nombreuses stars comme Kevin Durant ou Kyrie Irving, Anthony Davis ne sera pas maître de son destin cet été. The Brow ne pourra être free agent que l’été prochain, et sa destination dépend donc de la volonté de son front office. A ce jeu-là, c’est Boston qui fait figure de favori depuis de nombreux mois, avec un meilleur package et un plan malicieux de Danny Ainge en sous-main.

Les Lakers peuvent donc très probablement faire une croix sur Anthony Davis, qui ne devrait pas être la superstar que LeBron James attend en renfort.

Ça tombe bien, de très nombreux free agents de grande qualité seront disponibles sur le marché cet été. Et cette fois, LA n’aura pas le droit à l’ereur.

Mais aussi : Ayesha Curry remballe un internaute