NBA – L’incroyable évolution depuis le All-Star Game 2017

0

La free agency 2019 a totalement bouleversé le paysage NBA, qui est semble être dans une nouvelle ère. Preuve en est cette statistique surprenante en rapport avec le All-Star Game 2017.

Si vous êtes partis en vacances il y a deux semaines et que vous n’ouvrez Internet que maintenant, vous pourriez vous demander si vous êtes en plein rêve ou non. C’est en quelque sorte le cas.

La free agency 2019 a déferlé sur la NBA tel un ouragan de catégorie 5, modifiant totalement le visage de la ligue. Non seulement beaucoup de superstars free agents ont bougé pour signer un nouveau contrat dans une autre franchise, d’autres joueurs ont bougé via les transferts. Faire la liste serait beaucoup trop long, on vous laisse consulter notre récapitulatif si besoin.

Car oui, la ligue n’est définitivement plus celle que l’on a connue ces dernières années. Ou presque. Steve Ilardi, un analyste NBA, a fait un constat impressionnant : les deux tiers des joueurs sélectionnés au All-Star Game 2017 ont aujourd’hui quitté leur franchise de cette époque.

Sur les 24 joueurs du All-Star Game 2017, seulement 7 sont toujours avec la même équipe.

Lire aussi | Chris Paul rejoint Oklahoma City… pour la deuxième fois

Il précise par la suite qu’en comptant Kevin Love, qui a participé en tant que remplaçant, le compte serait à 8 sur 25. Seulement 8 joueurs sont restés fidèles à leur franchise durant cette courte période jusqu’à aujourd’hui (2 ans) : Giannis Antetokounmpo, Kyle Lowry, Kevin Love, John Wall, James Harden et le Big Three de Golden State Stephen Curry – Klay Thompson – Draymond Green.

Certains joueurs n’ont fait qu’un seul voyage contrairement à d’autres. DeMar DeRozan est passé de Toronto à San Antonio, LeBron James de Cleveland aux Lakers, Kemba Walker de Charlotte à Boston, Paul Millsap d’Atlanta à Denver, Kevin Durant des Warriors à Brooklyn, Russell Westbrook d’OKC à Houston, Marc Gasol de Memphis à Toronto et Gordon Hayward d’Utah à Boston.

Mais d’autres ont multiplié les destinations (ou se sont perdus). Isaiah Thomas et Carmelo Anthony ont depuis été baladés de franchise en franchise. Après Boston, IT a joué pour trois autres équipes en deux ans avant d’en rejoindre une quatrième cet été à Washington. Quant à Melo, il est aussi passé par quatre franchises mais n’a joué que pour deux d’entre-elles : le Thunder et les Rockets. Depuis qu’il a été coupé en janvier dernier par Chicago, il n’a pas retrouvé d’équipe.

Derrière eux, trois joueurs ont également beaucoup pris l’avion en changeant trois fois de franchises. Jimmy Butler a été tradé par les Bulls vers Minnesota, avant de rejoindre Philadelphie puis Miami. DeAndre Jordan a traversé toute l’Amérique, des Clippers jusqu’à Dallas puis à New York, pour atterrir cet été à Brooklyn. DeMarcus Cousins, lui, est resté plutôt local en allant de Sacramento à New Orleans, avant de revenir en Californie à Golden State puis aux Lakers.

Certains parleront d’une ligue constamment en mouvement, d’autres d’un affaiblissement de la loyauté à la Kobe Bryant. Dans tous les cas, les cartes semblent redistribuées cette saison, aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.