Un analyste NBA a dévoilé le bilan général de chaque franchise sur les 20 dernières années en cumulé. Découvrons les 8 meilleures et les 8 pires équipes de la ligue de ces deux dernières décennies.

Ce qui fait le charme de la NBA, c’est son rééquilibrage au fil des années. Certaines équipes dominent un moment avant de retourner au fond du classement, et inversement. Cela permet une grande diversité des plus grosses affiches et des rivalités.

Mais certaines équipes sont plus régulières que les autres au fil des années, que ce soit dans l’excellence ou dans la médiocrité. Tommy Beer, analyste NBA pour NBC et Forbes, a établi le classement des équipes en fonction de leur bilan en saison régulière sur les 20 dernières années. Commençons par découvrir le top 8.

Sans trop de surprises, ce sont bien les Spurs qui sont la meilleure équipe de la ligue ces 20 dernières années. La dynastie fondée par Gregg Popovich assure annuellement sa participation aux playoffs depuis 1998, soit 22 saisons consécutives. Le Texas s’impose comme étant de loin le meilleur endroit pour jouer au basket puisque les 3 équipes texanes composent le podium.

Lire aussi | Les recordmen encore en activité pour chaque statistique

Le Heat, emmené par Dwyane Wade pendant de nombreuses années, a bien profité de son ère de domination au début des années 2010, avec les arrivées de LeBron James et Chris Bosh. Les Lakers et les Celtics prouvent quant à elles que ce sont bien 2 franchises légendaires. Les SuperSonics, remplacés par le Thunder, et le Jazz montrent de leur côté que ce sont des franchises régulières. On peut noter la domination écrasante de l’Ouest (6 franchises contre 2 à l’Est).

Le tendance s’inverse lorsque l’on arrive au fond de la classe. Sur les 9 pires équipes, 6 évoluent à l’Est. Les Knicks sont bons derniers, derrière les Wizards et les Wolves. Ces derniers ont longtemps détenu la plus longue série de saisons sans participation aux playoffs. Ce sont les Kings qui la détiennent aujourd’hui, eux qui n’y ont plus participé depuis 2006.

Les Hawks, malgré une participation régulière de 2008 à 2017, n’ont jamais été transcendants en saison régulière, à l’exception de la saison 2014-2015 historique pour la franchise (60-22). Les Sixers ont mis plusieurs années à se relever de l’après-Iverson avant de retrouver les sommets. Même chose pour les Nets qui sortent la tête de l’eau depuis l’année dernière. Chicago a dû attendre Derrick Rose avant d’être de retour parmi les meilleurs, et cela n’a malheureusement pas duré aussi longtemps que ce qui était espéré.

Pour les fans qui aiment ressortir l’argument historique lors d’une séance de trashtalking, voici une nouvelle arme avec laquelle vous taper dessus. Dans le respect évidemment.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs