Hier, Bourges se déplaçait en Russie, à Ekaterinbourg pour son deuxième match d’Euroligue cette saison. Si les Russes sont les favorites pour leur propre succession, les Tangos ne sont pas passées loin de l’exploit (57-52)!

Leader du championnat mais défait lors de leur premier match d’Eurolige (contre le Schio d’Italie), les filles de Valérie Garnier ont montré hier qu’elles sont bien présentes sur la scène européennes. 

La domination au rebond et la persévérance des françaises leur permettent de gagner le premier quart (18-15). Mais les Russes dominent le 2ème quart et prennent l’ascendant à la mi-temps (31-27) sous l’impulsion de Candace Parker (16 points et 20 rebonds en tout). Face à une défensive agressive de Bourges, Ekaterinbourg rate pas mal de tirs, tout comme Bourges qui n’est qu’à 2/18 à 3 points. Bourges s’accroche et devance même les Russes de 8 points dans le 3ème quart grâce notamment à une superbe Endy Miyem (15 points et 9 rebonds).

Dans les dernières minutes, Ekaterinbourg est plus efficace sous l’impulsion de Diane Taurasi (15points) et de l’intérieure française Sandrine Gruda (7 points et 3 rebonds). Bourges craque dans le money time.

Bourges était donc tout près de l’exploit contre les Russes d’Ekaterinbourg. Malgré deux défaites de suite en Euroligue, les filles de Valérie Garnier nous montrent qu’elles sont bien là, au niveau des meilleures équipes d’Europe. 

Les stats complets ici.

Candace Parker et Ekaterinbourg ont tremblé face à Bourges - Crédit photo : FIBAEurope

Candace Parker et Ekaterinbourg ont tremblé face à Endy Miyem et Bourges – Crédit photo : FIBAEurope

Les résultats : 

Groupe A
Ekaterinbourg (RUS) – Bourges 57-52
Kosice (SVK) – Györ (HUN) 75-64
Schio (ITA) – Kayseri (TUR), le 14/11

Groupe B
Lattes Montpellier est exempt pour cette journée.
Brno (CZE) – Cracovie (POL) 61-67
Fenerbahce (TUR) – Sopron (HUN) 71-64
Rivas Madrid (ESP) – Orenburg (RUS) 90-71

A propos de l'auteur

Rédactrice basket féminin. Fan de Tony Parker, Edwige Lawson ou encore Sandrine Gruda. Veut devenir journaliste sportive. Optimiste avant tout. #Basketballneverstops

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.