Comme chaque année, c’est le Rising Stars challenge qui ouvre le All-Star Week-end. Neuf rookies et neuf sophomores composent deux équipes, désignées cette fois-ci par Grant Hill et Chris Webber, dont voici le résumé !

Un début de match décevant

À l’entame de ce match, les deux équipes se montre un peu crispées, permettant à André Drummond de commencer son récital en marquant des paniers faciles. La défense n’était absolument pas au rendez-vous, permettant à Jared Sullinger et Anthony Davis de se montrer à leur avantage. Les frères Miles et Mason Plumlee y allaient aussi de leurs petits éclairs, mais rien de plus à se mettre sous la dent.
À la mi-temps, la Team Hill menait d’un point, 66-67. Mais au retour des vestiaires, le match prend alors une tout autre ampleur avec Drummond qui reste sur son petit nuage mais surtout un duel Tim Hardaway/Dion Waiters qui commence, tout aussi fantastique que surprenant.

Un duel de toute beauté entre Tim Hardaway Jr. et Dion Waiters

Un duel de bonne augure entre le #3 et et le #5 (crédit photo: nola.com)

Le Cav et le Knick se sont en effet livrés une bataille acharnée, enchaînant les paniers à 3 points. Les deux joueurs étaient alors chauds bouillants dans le money time, le public se réveillait de plus en plus, et le show prenait place. Des crossovers, des dunks arrières, des 360 layups, tel était le spectacle proposé par ces deux hommes aux 18 000 spectateurs du Smoothie King Center. Tim Hardaway Jr. termine meilleur marqueur du match avec 36 points dont 7/16 à 3 points alors que son adversaire direct le talonne avec 31 points et 4/6 à 3 points.

C’est finalement Waiters qui sort vainqueur de ce duel puisque son équipe, la Team Hill, l’emporte 142-136 face à la Team Webber.

Le duel entre les deux hommes :

 

André Drummond logiquement élu MVP

Andre Drummond succède à Kenneth Faried pour le titre de MVP (Crédit photo: nba.com)

C’est alors au tour d’André Drummond, auteur d’un match énorme (30 points, 25 rebonds) de succéder à Kenneth Faried pour le titre de MVP,  bien aidé par Dion Waiters (31 points, 7 passes) ou encore par Terrence Jones (14 points, 5 rebonds). Damian Lillard s’est quant à lui montrer assez discret, sans doute pour s’économiser par rapport au « marathon » qui l’attend (13 points, 5 passes, 5 rebonds).

De l’autre côté, outre Tim Hardaway, c’est celui qui joue à domicile lors de cet ASG, Anthony Davis, qui a fait bonne impression en en cumulant 16 points et 8 rebonds. Michael Carter-Williams, Jared Sullinger et Mason Plumlee ont également scoré, avec respectivement 17, 13 et 20 points mais cela n’a pas suffi pour mener la Team Webber à la victoire.

À noter une scène assez drôle lors de la remise du trophée de MVP, on vous laisse la découvrir vous-même :

 
Et pour finir, voici le résumé du match:

A propos de l'auteur

Rédacteur NBA. Fan des New York Knicks & premier supporter de Carmelo Anthony. Aime surtout défaire les lacets avec JR Smith et dunker avec Andrea Bargnani.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.