Après l’élimination des Bleus par l’Allemagne dès les huitièmes de finale de la compétition, plusieurs questions vont être mises sur la table. Parmi elles, celle de l’avenir du capitaine emblématique des tricolores, Boris Diaw.

Déçu à l’issue de la partie et de cet Euro qu’il considère comme « pas réussi », le Président admettait « beaucoup de déception » en conférence de presse. Un an après les départs de Tony Parker, Mickael Gelabale et Florent Pietrus, la question de l’avenir de Babac se pose forcément, et lui comme Vincent Collet ont été interrogés à ce sujet.

Le sélectionneur souhaiterait clairement poursuivre l’aventure avec l’un de ses joueurs phares, ce qu’il a exprimé sans équivoque :

« On compte toujours sur les meilleurs joueurs, et Boris en fait partie. Il est libre de sa décision, et je la respecterai à 100%. Mais je crois que le basket français a encore de besoin de Boris »

Le principal intéressé semble lui dans le flou, d’autant qu’à 35 ans, Diaw est sans club à l’heure où ces lignes sont écrites.

« Quand il faudra mettre les chaussures et aller sur le terrain, je sentirai si je peux ou si je ne peux pas, tout simplement. Aujourd’hui, j’ai l’impression de pouvoir encore apporter et aider cette équipe. Est-ce que ce sera encore le cas dans deux, trois, six mois ? Je ne sais pas encore »

Affaire à suivre, donc… Mais on ne peut que souhaiter que notre capitaine rempile pour une (voire plusieurs) campagnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.