Euroleague – Revue des 13 joueurs français qui joueront en Euroleague cette saison

Nando De Colo

CO-CO-RI-CO !! Pour cette nouvelle saison 2017-2018, ce sont 13 joueurs français qui participeront à l’Euroleague, la plus prestigieuse des coupes européennes. Ce chiffre est un record et ne cesse d’augmenter d’une saison à l’autre. En effet, ils étaient deux fois moins lors de la saison écoulée. Même si aucun club français n’est engagé sur cette compétition cette saison, la France sera bel et bien représentée.

CSKA Moscou :

Nando DE COLO (1m99, 30 ans) :

On ne le présente plus, Nando De Colo domine le basket européen ces dernières saisons. Le MVP de la saison d’Euroleague 2016 cumulait de très belles statistiques la saison dernière : 19,1 points, 3,9 passes, le tout avec de bons pourcentages soit 55,4% à 2 points, 42,6% à 3 points et 95,9% aux lancers francs. Cependant, il n’a pas été à la hauteur des attentes lors de l’EuroBasket le mois dernier et il devra passer outre ce huitième de finale perdu contre l’Allemagne pour retrouver le rendement qu’il a au CSKA depuis quelques saisons. Un joueur très propre et talentueux qui devra faire oublier la désillusion en demi-finale du Final Four, en mai dernier, face à l’Olympiacos.

Léo WESTERMANN (1m99, 24 ans) :

L’ancien joueur du Partizan de Belgrade, qui a connu la rigueur sous Dusko Vujosevic, retrouvera un autre technicien du basket en la personne de Dimitris Itoudis. Il arrive du Zalgiris Kaunas pour rejoindre Nando De Colo sur la ligne arrière du CSKA. Il valait 8,2 points et 5,5 passes de moyenne en Euroleague la saison passée. C’est un nouveau défi pour lui : Léo Westermann devra prouver qu’il peut apporter beaucoup, notamment par ses qualités défensives et sa vision du jeu, pour permettre au CSKA de retrouver le sommet de l’Europe.

Baskonia Vitoria :

Rodrigue Beaubois (1m88, 29 ans) :

L’ancien joueur de Dallas Mavericks a encore une année de contrat dans le club basque. Excellent shooteur, il apportait au scoring grâce à ses 11,7 points en près de 20 minutes sur 30 matchs d’Euroleague la saison dernière. Rodrigue Beaubois, qui a un jour planté 40 points en NBA, devra remettre Vitoria sur de bons rails après la sèche défaite 0-3 en quarts de finale face au CSKA Moscou.

Vincent Poirier (2m13, 23 ans) :

L’ancien pivot du Paris-Levallois valait 11,2 points et 8,1 rebonds en Pro A lors de la saison 2016-2017. Il bénéficiait de la confiance que son coach, Frédéric Fauthoux, lui accordait. A Vitoria, il devra retrouver ses repères. Lui qui a connu ses premières sélections sous le maillot bleu cet été, apportera de la taille dans la raquette du club espagnol. Le jeune pivot apprendra aux côtés des meilleurs pour essayer de grappiller du temps de jeu et il découvrira les attentes du haut niveau européen.

Étoile Rouge de Belgrade :

Mathias Lessort (2m05, 21 ans) :

Le tout jeune drafté par les Sixers va devoir faire sa place au sein de l’effectif de l’Étoile Rouge. L’ancien pivot de Nanterre compilait 9,9 points, 6,3 rebonds et 1,5 contre de moyenne en FIBA Europe Cup. L’Euroleague est une découverte pour lui, il fera connaissance avec le très bruyant public serbe.

Olimpia Milan :

Amath M’Baye (2m06, 27 ans) :

L’ex-intérieur de Brindisi rejoint un autre club d’Italie. Il additionnait de solides statistiques en Lega A dans le championnat italien : 17,7 points, 5,3 rebonds et 1 contre. Il fera ses débuts en Euroleague avec le club de Milan.

FC Barcelone Lassa :

Kevin Séraphin (2m08, 27 ans) :

Kevin Séraphin fait son retour en Europe, à Barcelone. Malgré le peu de temps de jeu qui lui était accordé à Indiana la saison passée (11,4 min), il scorait néanmoins 4,7 points pour 3,5 prises. Il compte seulement 7 matchs d’Euroleague à son actif pour des stats intéressantes : 8,9 points, 5 rebonds et 1 contre de moyenne. L’ancien joueur des Pacers pourra apporter offensivement à son nouveau club et tentera de se relancer sous les couleurs catalanes. Il fera en sorte de prendre une toute autre dimension pour devenir un élément majeur de son équipe.

Thomas Heurtel (1m89, 28 ans) :

Le meneur titulaire des Bleus a décidé de changer d’horizon. En effet il a quitté son ancien club de l’Anadolu Efes Istanbul, où il a joué 2 saisons et demi, pour déposer ses valises à Barcelone. Il sort d’une saison très convaincante avec 12,7 points, 5,6 passes et un joli titre de MVP du mois de février en Euroleague. Il a été auteur d’un très bon quart de finale contre l’Olympacios, perdu malheureusement au terme d’un match 5. Il disputera sa 7ème saison d’Euroleague et apportera donc par son expérience et son jeu offensif léché.

Adrien Moerman : (2m02, 28 ans) :

Adrien Moerman quitte le Darussafaka Istanbul pour rejoindre une grande cylindrée européenne : le FC Barcelone. Le MVP français de Pro A en 2015 comptabilisait 8,1 points et 5,1 rebonds en Euroleague la saison dernière. Il découvrira son 5ème club d’Euroleague après Orléans, Nancy, Limoges et Darrusafaka. Il a décroché 3 titres de champions de France avec Roanne et Limoges, a été finaliste de l’Eurocup en 2013 avec Bilbao, mais il espère remplir un peu plus son armoire à trophées en remportant la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Olympiacos Le Pirée :

Kim Tillie (2m10, 28 ans) :

L’ancien intérieur du Baskonia Vitoria a atterri en Grèce à l’Olympiacos pour une nouvelle aventure. Il marquait 6,9 points, captait 3,8 rebonds tout en réalisant d’excellents pourcentages (62,6% à 2pts ; 40,7% à 3pts et 91,2% aux LF). Lui qui a déjà connu le Final Four en 2016 à Berlin, tentera de retrouver les clés pour y accéder à nouveau avec l’Olympiacos, un club historique. Après avoir été le dernier joueur écarté de l’équipe de France pour l’EuroBasket cet été, il aura beaucoup à prouver avec « le club qui ne meurt jamais ». Kim Tillie est un intérieur très intelligent capable de s’écarter à 3 points, soit le type de joueur dont chaque équipe a besoin dans le basket actuel. Il découvrira l’atmosphère et l’ambiance qui règne là-bas, notamment pendant le derby contre le Panathinaïkos.

Zalgiris Kaunas :

Axel Toupane (1m97, 25 ans) :

Cet été, Axel Toupane a été l’un des seuls joueurs français vraiment convaincants à l’EuroBasket. Il n’a pas réussi a obtenir sa place dans une équipe NBA et il a passé la plupart de son temps en G-League. Il tournait à 16,7 points, 4,1 rebonds et 3,6 passes en 37 matchs dans la ligue de développement. Lors de son passage aux États-Unis, il a prouvé qu’il n’était pas seulement un défenseur et qu’il avait de nombreuses qualités en attaque. Cela lui a valu une place au All-Star Game G-League à New-Orleans. Axel Toupane va découvrir le club lituanien et l’une des plus belles salles en Europe, où il pourra démontrer ses qualités athlétiques. En espérant un jour retrouver la NBA

Real Madrid :

Fabien Causeur (1m95, 30 ans) :

L’ex-joueur de Brose Bamberg, dans le championnat allemand, a rejoint un club plus réputé au Real Madrid, où il a signé pour deux ans. En Euroleague lors de la saison 2016-2017, il cumulait 9,9 points à 62,5% aux shoots et 3,2 rebonds. Il a également été très bon au sein du championnat allemand (11,9pts), où il a décroché le titre et le trophée de MVP des finales. Blessé au pied, il n’a pas pu participer à la campagne des Bleus cet été. Il va apporter par son expérience (122 matchs d’Euroleague joués) et au niveau du scoring grâce à son shoot.

Valence Basket :

Antoine Diot (1m92, 28 ans) :

L’ancien meneur de Strasbourg se sent décidément très bien à Valence, où il va entamer sa 3ème année. Le club de Valence sort d’une très belle saison en remportant la Liga Endesa face au Real Madrid et en terminant finaliste vaincu de l’Eurocup en s’inclinant face à un autre club espagnol : Malaga. Antoine Diot a contribué au bon parcours de son équipe avec 8,7 points et 4,4 passes en Eurocup. Il essayera de mener Valence le plus loin possible pour le retour du club en Euroleague après 6 ans d’absence au plus haut niveau européen.

 

Sources : euroleague.net

 

 

 

 

Analyses Euroleague Europe France / Europe

Toute l'actu NBA