Les Lakers ont créé la surprise la nuit dernière en décrochant le quatrième choix de la draft 2019. Une bonne nouvelle au milieu du marasme californien, mais comment les Lakers vont-ils utiliser cet atout ?


Les Lakers enchaînaient les mésaventures depuis plusieurs mois, mais la lumière est finalement venue de la loterie pour les Angelinos. Enfin de quoi se réjouir du côté de la Californie, la franchise a déjoué les probabilités pour venir récupérer un quatrième choix inespéré.

Pour la première année de la nouvelle formule de la loterie – avec un réajustement des probabilités pour limiter le tanking – les plus grosses surprises seront venues des Pelicans et des Grizzlies qui récupèrent les deux premiers choix. Les Lakers en toute discrétion viennent grappiller un très bon spot.

Pour la cinquième fois en deux ans, les pourpres et or auront la possibilité de drafter dans le Top 5. Après avoir sélectionné des tops prospects comme D’Angelo Russell, Brandon Ingram ou encore Lonzo Ball, les Lakers ont l’occasion de renforcer leur noyau de jeunes pousses autour de l’expérimenté LeBron James.

Une solution envisageable mais avec la présence du King dans l’effectif, les Lakers se retrouvent dans une obligation de compétitivité immédiate pour aller à la victoire par le chemin le plus court. La construction de l’effectif en se basant sur la jeunesse peut se révéler être un bon choix, mais seulement sur le long terme.

À lire également : LeBron James et Kyle Kuzma réagissent au pick des Lakers

Or, le temps des Lakers est compté et il ne reste plus que trois ans sur le contrat de LeBron pour espérer faire la sensation à l’Ouest. La perspective la plus probable est qu’aucun nouveau jeune joueur ne rejoignent le navire pour faire la place à une superstar confirmée capable d’aider le Chosen One. C’est ce qu’a laissé entendre Rob Pelinka en évoquant un « gros atout » à propos du 4ème pick obtenu.

Un nom est sur toutes les lèvres : Anthony Davis. L’intérieur évoque sans filtre son mal-être en Louisiane et ses envies d’ailleurs. Si les Lakers ont échoué à récupérer AD en début d’année, ils pourraient bien revenir à la charge avec un nouvel élément clé dans leur offre : le 4e choix de draft.

Les Angelinos, en envoyant leur choix en direction de New Orleans avec quelques joueurs valuables comme Kyle Kuzma ou Brandon Ingram, pourraient convaincre les Pels, même si l’opération s’annonce compliquée après les tensions nées autour de la trade deadline.

Un deal « gagnant-gagnant » pourrait bien avoir lieu grâce à la loterie. Les Lakers ont peut-être récupéré l’atout manquant pour convaincre le management des Pelicans. New Orleans se reconstruirait autour de Zion Williamson et un autre jeune prometteur, pour ainsi mettre fin au malaise Anthony Davis. L’intérieur partirait alors s’épanouir en Californie pour faire le bonheur des Lakers. Affaire à suivre.

Mais aussi : Anthony Davis changera-t-il d’avis avec l’arrivée de Zion Williamson ?