NBA – L’heure du bilan : les Nuggets

0

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, on prend la direction du Colorado pour un focus sur les Nuggets.

Publicité

La saison des Nuggets

Solide saison 2019/2020 pour les Nuggets. Troisièmes de la conférence Ouest à 43/22 derrière les deux clubs de Los Angeles au 12 mars, date de l’interruption de la saison, les Nuggets ont traversé un exercice plutôt calme et cohérent sur le plan sportif. Bien sûr, comme toutes les équipes, il y a eu des irrégularités : des défaites contre les Cavs et les Warriors début mars, comme des superbes victoires face au Jazz et aux Bucks en back-to-back, à la fin du mois de janvier.

Comme c’est le cas depuis maintenant 3 ans, l’équipe s’est appuyée sur son duo fort, Nikola Jokic et Jamal Murray, et sur ses nombreux lieutenants de très bonne qualité pour faire tourner la machine : Gary Harris, Will Barton, Monte Morris, Jerian Grant, Torrey Craig ou encore Paul Millsap. Ceux qui se souviennent encore de lui ont même pu observer quelques passages intéressants du rookie (mais drafté l’an passé) Michael Porter Jr. Dans l’ensemble, les Nuggets ont parfaitement géré leur saison et héritent d’une troisième place de l’Ouest amplement méritée.

Les objectifs de la saison

Éliminés l’an dernier en demi-finales de conférence face aux Blazers d’un Damian Lillard inhumain, les Nuggets attaquaient cette nouvelle saison avec un objectif inchangé. La volonté était de s’installer tranquillement dans le top 4 de la conférence durant la saison régulière, afin d’attaquer les playoffs dans la peau d’un outsider – par défaut, la faute aux émergences des deux mastodontes, les Lakers et les Clippers – pour tenter de semer la pagaille et de tirer leur épingle du jeu.

C’était donc très bien parti, mais leur entrée dans la postseason s’annonçait épicée, d’entrée : un premier tour face aux Rockets. Si parler de titre était peut-être un peu trop ambitieux pour ce club, on pouvait légitiment attendre une demi-finales de conférence, au minimum.

Le moment de la saison des Nuggets

Le weekend du 8 au 10 novembre de Nikola Jokic. Si ces dates ne vous disent rien, ça va vite revenir. Le vendredi 8 novembre, les Nuggets sont opposés aux 76ers pour un superbe duel de pivots entre le Serbe et Joel Embiid. Deux jours plus tard, dimanche 10, rebelote, nouveau duel face à un autre pivot All-Star : Karl-Anthony Towns. Le premier point commun de ces deux rencontres ? Les deux ont été gagnées par Denver. Le deuxième ? Les deux rencontres ont été gagnées par Denver… sur un game-winner de Jokic ! Coup sur coup, à deux jours d’intervalle, le Joker assassine ses adversaires à la sirène, ou quasi.

Publicité

La suite et les attentes

La suite est assez simple pour Denver. On s’attend à un retour de cet effectif, à l’exception de quelques petits changement en bout de banc par exemple. Mais le noyau dur composé de Jokic, Murray, Harris, Grant et Barton devrait très certainement être de retour l’an prochain.

On place une petite interrogation sur le dossier Paul Millsap, actuellement dans la dernière année d’un contrat de 3 ans. Il sera free agent non restreint, et à la vue de l’émergence de Jerian Grant et la solidité de Torrey Craig sur les postes d’ailier, le vétéran est-il réellement indispensable chez les Nuggets ? On attendra avec impatience une réponse durant la free agency. Enfin, pour finir, on gardera un oeil sur le cas MPJ, très peu utilisé cette saison. Est-il dans les plans de Mike Malone ? C’est une question dont la réponse nous échappe pour le moment.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriorsBucksRaptorsCeltics

Troisième bilan dans la boite, cette fois-ci c’était donc au tour de Denver. Le club a proposé un exercice 19/20 de très bonne facture, malheureusement brusquement interrompu. Si playoffs il y a, on les observera avec attention car ils ont tout d’une équipe capable de bousculer l’ordre établi dans la conférence Ouest.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.