NBA – L’heure du bilan : Golden State Warriors

la saison cauchemardesque des Warriors
Ezra Shaw

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, cap sur les champions déchus, les Warriors.

Publicité

La saison des Warriors

From NBA Finals to NBA Lottery real quick, diraient nos confrères américains. Alors qu’ils étaient finalistes pour la cinquième saison consécutive en juin dernier, les Warriors ont subi un enchaînement de mauvaises nouvelles particulièrement violent durant les mois qui ont suivi. Un karma négatif qui frappait dès les finales avec la blessure au tendon d’Achille de Kevin Durant puis celle au genou de Klay Thompson lors du Game 6, avant de se poursuivre durant la free-agency.

L’ailier prenait effectivement une décision assez attendue et rejoignait Brooklyn quelques semaines plus tard, permettant l’arrivée de D’Angelo Russell dans la Baie, une rare bonne nouvelle dans cette intersaison compliquée pour le club. Mais la pire chose qui pouvait arriver aux Warriors arriva trois mois plus tard : quatrième match de saison régulière, Stephen Curry se fracture la main.

En plus d’écourter la saison du meneur, cette blessure écourtait également les chances de playoffs du club. La chute débutait alors pour les Dubs, et elle a été vertigineuse : 15 victoires et 50 défaites, soit le pire bilan de toute la ligue. Le retour à la réalité a été brutal.

Publicité

Les objectifs de la saison

Les objectifs des Warriors durant l’intersaison, c’est-à-dire les playoffs, ont été détruits le jour où Curry s’est blessé. Orphelins de leurs Splash Brothers avant même le mois de novembre, Steve Kerr et ses survivants ne pouvaient pas espérer grand chose dans une conférence Ouest diaboliquement relevée.

Ils ont donc basculé dans une saison de transition, en attendant la suivante. Un contexte dénué de pression qui a permis l’éclosion de bonnes surprises. On pense par exemple à Eric Paschall, Marquese Chriss ou bien Damion Lee, bénéficiaires d’un temps de jeu important tout au long de la saison, et qui ont proposé des performances solides.

Publicité

Le moment de la saison des Warriors

Deux moments importants durant leur saison :

La blessure de Steph Curry évidemment. Alors qu’on imaginait des Warriors aptes à se qualifier en playoffs, menés par un numéro 30 seul aux commandes et qui allait nous pondre une saison de MVP, on a vite déchanté. La fracture à la main du Chef a enterré la saison des Warriors alors qu’elle n’avait débuté que depuis trois matchs. Cruel.

Le transfert de D’Angelo Russell. Malgré une arrivée en grandes pompes l’été passé, son avenir ne s’est jamais inscrit chez les Warriors. Après des mois de rumeurs, il a donc fini par être transféré le soir de la deadline. Direction les Wolves en échange de Andrew Wiggins, qui venait lui rééquilibrer le 5 majeur du club, orphelin d’un ailier solide suite au départ de KD durant l’été.

Publicité

La suite et les attentes

On ne va pas y aller par quatre chemins : on s’attend à un retour au sommet des Warriors l’an prochain. Les Splash Brothers seront de retour, plus motivés que jamais. Draymond Green sera toujours là, Andrew Wiggins aura eu un training camp complet pour davantage s’intégrer dans le collectif.

Ajoutez à ça un futur pick très élevé à la draft, qui pourra être utilisé de bien des manières, et la progression de Eric Paschall, et vous obtenez un noyau dur de très, très bonne facture. Si les deux équipes de Los Angeles seront certainement encore au sommet de l’Ouest la saison prochaine, on attend des Warriors en embuscade juste derrière eux.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriorsBucksRaptorsCeltics

Malgré une saison difficile, marquée par d’innombrables blessures, les Warriors abordent la prochaine saison avec ambition. Entre retour des cadres et assets de qualité à disposition, Bob Myers a en tout cas de quoi réaliser un bel été.

Golden State Warriors NBA 24/24

Les dernières actualités