NBA – L’heure du bilan : Memphis Grizzlies

0

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, focus sur les Grizzlies.

Publicité

La saison des Grizzlies

Quelle saison épatante saison des Grizzlies. Alors qu’on pouvait les attendre dans les bas-fonds de la conférence Ouest après le départ de Mike Conley durant l’été, sans oublier celui de Marc Gasol quelques mois plut tôt, les hommes du novice Taylor Jenkins ont réussi à trouver la bonne formule, se classant huitièmes de la conférence Ouest avec 32 victoires et 33 défaites.

Le rookie Ja Morant a éclaboussé la ligue de son talent, s’affirmant comme le favori incontesté au trophée de rookie de l’année, mais surtout comme le nouveau patron cette équipe de Memphis next-gen. Dans son sillage, les Dillon Brooks et Jaren Jackson ont sereinement poursuivi leurs progressions, tandis que Jonas Valanciunas a fait du Jonas Valanciunas, le pivot lituanien étant toujours aussi fiable année après année. Avec le Thunder, les Grizz’ sont clairement la plus belle surprise de la saison.

Les objectifs de la saison

À l’intersaison, personne, pas mêmes les fans Grizzlies, ne pouvaient prétendre savoir que le club allait se battre pour une place en playoffs. Conley et Gasol étant partis, c’est une immense page de l’histoire de la franchise qui se clôturait, laissant place à une inévitable reconstruction autour des jeunes Morant et Jackson Jr.

Les attentes sportives n’étaient donc pas vraiment très élevées dans le Tennessee, la draft 2020 semblant être le cap sur lequel le front office allait se diriger. Il n’en sera finalement rien de tout ça, le club prenant la direction opposée, celle de la progression, celle des playoffs. L’an 1 de cette reconstruction est donc une énorme réussite, et les Grizzlies sont clairement en avance sur leur calendrier. En grande partie grâce à Ja Morant, véritable accélérateur de particules dans ce processus.

Le moment de la saison des Grizzlies

La victoire face aux Lakers, le 29 février dernier. Dans un match où les Angelinos sont naturellement favoris, les Grizzlies vont taper du poing sur la table. Un énorme statement. Derrière un Ja Morant pas du tout effrayé par la présence de LeBron James et Anthony Davis en face et qui termine à 27 points et 14 passes, les Grizzlies marchant sur le club pourpre et or, s’imposant 105 à 88. Leur match référence, pour sûr.

Publicité

La suite et les attentes

On attend de la continuité et du développement. La base d’avenir est là (Morant, JJJ, Valanciunas, Brooks, Clarke) , elle est solide, et elle doit désormais grandir, progresser. Surtout que l »effet de surprise s’est maintenant estompé : si personne ne s’attendait à voir la franchise à un tel niveau cette saison, cette sensation relève désormais du passé.

Dès l’an prochain, les franchises NBA sauront à quoi s’attendre face à Memphis, et le jeune groupe devra montrer que la surprise de cette année n’était pas éphémère. Avec Ja Morant à la baguette, difficile de ne pas être confiant.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriors

Ja Morant a amené un immense bol d’air frais avec lui en arrivant à Memphis. Alors qu’ils étaient attendus au fond de l’Ouest, les Grizzlies sont en playoffs. Une saison agréablement surprenante, et le début d’un potentiel très beau projet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.