NBA – L’heure du bilan : les Clippers

0

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, cap sur les Clippers.

Publicité

La saison des Clippers

Cette saison 2019/2020 était plutôt très plaisante pour les Clippers et leurs fans, bien qu’en dents de scie. Solide l’an dernier, le club a été récompensé par les arrivées simultanées de Kawhi Leonard et Paul George durant l’intersaison, les propulsant instantanément au rang de favoris pour le titre. Si les débuts ont été chaotiques, la faute à un départ retardé de PG13, toujours en convalescence suite à son opération à l’épaule au début de l’exercice, l’ensemble restait très satisfaisant.

Un Kawhi toujours aussi fort, sur la lancée de son immense saison 2018/2019, des soldats parfaitement complémentaires autour de lui, et un duo Lou Williams/Montrezl Harrell une fois de plus étincelant en sortie de banc. Tranquillement, derrière les Lakers partis tambour battant, les Clipps ont fait le boulot et se son rapidement classés à la deuxième ou troisième position de la conférence Ouest tout au long de la saison. Ils ont entamé la « trêve » sur la deuxième marche, avec un bilan de 44 victoires et 20 défaites.

Les objectifs de la saison

Le titre évidemment. Rien d’autre. Équipe accrocheuse et vaillante mais limitée en talent l’an dernier, LAC a franchi un énorme cap en enregistrant les arrivées estivales des deux ailiers All-Stars. Pour la première fois dans leur histoire, les Clippers jouent le titre dans la peau de réels favoris (tous nos respects à Chris Paul et Blake Griffin, évidemment).

Un groupe inchangé, habitué à jouer ensemble, au sein duquel vous ajoutez deux immenses joueurs ? Vous ne pouvez viser que le titre. Pour beaucoup, le groupe coaché par Doc Rivers est le meilleur de la ligue. Devant les Lakers, devant les Bucks. Sur le papier, il est certain que l’effectif est effrayant, surtout que Marcus Morris et Reggie Jackson sont arrivés en cours de route pour apporter encore de profondeur à ce groupe diaboliquement complet.

Le moment de la saison des Clippers

Le premier match de la saison régulière, le 22 octobre. Opposés aux Lakers pour un énorme choc de Los Angeles au Staples Center dès le premier soir de la saison, les Clippers réalisaient un très gros statement, d’entrée. Une victoire 112 à 102, sans Paul George et avec un Kawhi ultra dominant à 30 points, difficile de rêver d’une meilleure entrée en matière.

Ils remporteront également la seconde manche lors du Christmas Game avant de s’incliner pour le troisième round, qui se déroulait il y a peu.

Publicité

La suite et les attentes

Au même titre que leurs voisins, les Clippers ne devraient pas opérer énormément de changements lors de l’intersaison. Ils visent le titre, ils ont les armes pour y parvenir et le noyau du groupe est sous contrat pendant au moins encore deux saisons.

Quelques dossiers à surveiller cependant : le cas Harrell, agent libre non restreint dans quelques mois. Exceptionnelle dans son rôle de sixième homme, le pivot devrait rester chez les Clippers. Mais sa valeur a explosé et le club devra sortir le chéquier. Même remarque pour Marcus Morris, arrivé en cours de saison en provenance des Knicks, et lui agent libre. Si les Clippers veulent le garder, ce sera probablement sur plusieurs saisons.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriors

Voilà pour le bilan de la saison des Clippers. Branché sur courant alternatif, le club s’est placé à la deuxième place de l’Ouest avec une facilité assez déconcertante. On croise les doigts pour les voir à l’oeuvre en playoffs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.