Publicité

NBA – L’heure du bilan : Houston Rockets

le small-ball des rockets
ESPN (DR)

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, place aux explosifs Rockets.

Publicité

La saison des Rockets

Après une énième déception en playoffs l’an passé, les Rockets abordaient cette nouvelle saison avec un effectif modifié. Au revoir Chris Paul, bonjour Russell Westbrook, et voilà quel les Rockets reforment le duo qui oeuvrait autrefois du côté du Thunder. Si les doutes étaient permis quant à la réussite de la cohabitation entre les deux superstars, le club de Houston débutait quand même la saison 2019/2020 dans la peau d’un mastodonte de l’Ouest. Après un peu plus de 60 matchs, le résultat est mitigé : une sixième place de l’Ouest avec 40 victoires et 24 défaites.

Une bonne saison globalement sur le plan comptable, mais très loin de ce à quoi on pouvait s’attendre. Le problème des Rockets a surtout été l’irrégularité. James Harden a été fantastique en 2019, pendant que Russell Westbrook peinait à trouver sa place. Puis venu 2020, les rôles se sont inversés : RussWest est devenu le boss quand Harden était en grande diffculté. Les deux n’ont pas réussi à atteindre leurs pics d’efficacité au même moment cette saison, et c’est bien dommage.

Publicité

Les objectifs de la saison

L’objectif, il était très clair et inchangé des saisons précédentes dans l’esprit de Daryl Morey : le titre. Le GM des Rockets chasse le trophée Larry O’Brien depuis plusieurs années et le transfert de RussWest ressemblait un peu à la tentative de la dernière chance. Le duo Harden / Dwight Howard avait échoué, le duo Harden / CP3 était passé très proche de réussir à faire tomber les Warriors mais semblait avoir atteint son plafond très rapidement.

Pas de quoi décourager Morey qui tentait encore une nouvelle combinaison. Une combinaison qui ressemblait quand même pas mal à un coup de poker : soit ça passe et on crie au génie, soit ça casse et les Rockets prenaient très probablement le chemin d’un remaniement.

Publicité

Le moment de la saison des Rockets

La trade deadline et le départ de Clint Capela, envoyé à Atlanta dans un échange à quatre équipes dans lequel Robert Covington rejoignait Houston. Ce transfert a été le moment clé de la saison des Rockets pour deux raisons. La première : un changement radical dans le jeu du groupe. Capela parti, les Rockets embrassaient définitivement le « micro-ball ». La deuxième : le déclic pour Russell Westbrook.

Une fois que Capela n’était plus là, l’espace dans la raquette s’est totalement libéré pour le meneur, qui a pu retrouver son jeu naturel, à savoir attaquer le panier à outrance. Et ça a donné un mois de février absolument titanesque : 33.4 points (54.0% aux tirs), 7.3 rebonds et 6 passe par match. La fin de saison du meneur s’annonçait incroyable, mais le COVID-19 a décidé de nous priver de ce spectacle. Vraiment dommage.

Publicité




La suite et les attentes

Difficile de vraiment devenir la suite pour les Rockets tant les prochains playoffs s’annonçaient capitaux pour justement répondre à cette question. Imaginons qu’ils atteignaient les finales, victoire ou pas, il est certain que le groupe aurait été reconduit.

En revanche, en cas de défaite au premier ou second tour, fort possible que le groupe aurait explosé pour prendre une nouvelle direction. On croise les doigts que la posteason puisse se déroulait, car elle s’annonçait passionnante pour les Rockets.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriorsBucksRaptorsCeltics

Publicité

Voilà pour les Rockets. Une équipe talentueuse qui donne l’impression d’avoir connu deux saisons en une. La première jusqu’à la deadline, la deuxième, la plus prometteuse, après le transfert de Clint Capela. Malheureusement, cette dernière était interrompue au pire moment…

Houston Rockets NBA 24/24

Feed NBA 24/24