NBA – L’heure du bilan : Boston Celtics

CelticsBlog (DR)

Puisque la campagne NBA 2019/2020 est interrompue pour une durée indéfinie, nous vous proposons une série de bilans dans l’éventualité d’un arrêt définitif de la saison : un jour, une franchise. On revient sur la saison écoulée de chaque club, sur les objectifs affichés mais également sur nos attentes pour la saison prochaine. Aujourd’hui, cap sur Boston.

Publicité

La saison des Celtics

Après le fiasco de l’an passé, les Celtics voulaient avant toute chose retrouver du calme et de la sérénité dans leur vestiaire cette année. Durant l’été, Kyrie Irving et Marcus Morris ont donc pris la direction de New York, respectivement chez les Nets et les Knicks, tandis que Kemba Walker et Enes Kanter, deux joueurs plus calmes, débarquaient au TD Garden.

Et sur le parquet, à la grande différence de l’an passé, ça a fonctionné. Les Celtics ont retrouvé des couleurs et le Brad Stevens Basketball a retrouvé la lumière. Ça nous donne un bilan de 43 victoires et 21 défaites, soit une troisième place de l’Est, avec notamment une nouvelle saison brillante de Kemba Walker, titulaire au All-Star Game, mais surtout l’explosion de Jayson Tatum, lui aussi All-Star et leader offensif du club.

Publicité

Les objectifs de la saison

Après le carnage de la saison dernière et une élimination ridicule face aux Bucks, les Celtics faisaient profil bas en attaquant cette nouvelle saison. Les playoffs étaient évidemment l’objectif minimum, mais il était hors de question de parler de quelconque objectif comprenant les mots finales et conférence.

Mais au fil de la saison, les hommes de Stevens ont rapidement rassuré, et ont surtout rapidement prouvé qu’il étaient de nouveau des contenders à une finale de conférence. Raptors et Bucks auraient été des très gros obstacles à passer, mais les C’s ont de la ressource et pouvaient surprendre.

Publicité

Le moment de la saison des Celtics

Le mois de février de Jayson Tatum. Solide tout au long de la saison, Tatum a EXPLOSÉ en février, et c’est peu de le dire. Élu joueur du mois, il a tourné à 30.7 points, 7.9 rebonds, 3.2 passes, 1.2 interception et 1.3 contre en moyenne par match, le tout à 49.4% de réussite aux tirs, dont 48.1% derrière l’arc et 76.9% aux LF.

Il rejoignait ainsi Michael Jordan, Larry Bird et Stephen Curry dans le club fermé des seuls joueurs à avoir réalisé dans l’histoire un mois à minimum 30 points de moyenne et 48% de réussite à trois-points. Rien que ça. Et bien évidemment, il assurait ainsi son statut de néo All-Star et de nouveau leader offensif des Celtics, devant Walker.

Publicité




La suite et les attentes

On veut de la continuité. Après les turbulences de la saison dernière, le calme et la stabilité sont revenus cette saison, et il faut donc maintenir ce cap. Le noyau dur, composé de Tatum, Walker, Jaylen Brown et Marcus Smart, sera de retour. Tout comme devraient l’être les bons soldats que sont Semi Ojeleye, Enes Kanter et Daniel Theis.

Un point d’interrogation cependant : Gordon Hayward. Encore sous contrat l’an prochain (34.1M), l’ailier pourrait être transféré durant l’été. Il est solide mais clairement surpayé, et peut-être que Danny Ainge voudra nettoyer ses finances en se séparant de lui.

Tous les bilans disponibles : ClippersLakersNuggetsJazzThunderRocketsMavericksGrizzliesBlazersPelicansKingsSpursSunsWarriorsBucksRaptorsCeltics

Après le fiasco de l’an dernier, les Celtics ont rectifié le tir cette saison. Le niveau de jeu affiché était bon, et on pouvait s’atteindre à des bons playoffs de leur part.

Boston Celtics NBA 24/24

Feed NBA 24/24