NBA – La nouvelle trouvaille des Warriors qui bluffe tout le monde… dont Curry

Les Warriors gagnent au buzzer, la réaction géniale de Curry et Klay NBA
David Banks

Ne pouvant s’appuyer sur une profondeur d’effectif monstre, les Warriors font appel à des joueurs au nom et au profil méconnus cette saison. L’un d’eux voit cependant sa notoriété s’accroitre ces derniers temps, et a reçu les éloges appuyés de Steph Curry suite à son récent carton.

Publicité

Depuis leur création, les contrats « two-way » sont généralement délégués à de jeunes prospects dont le talent reste à démontrer. Les franchises NBA peuvent ainsi mettre à l’épreuve certains de leurs espoirs en G-League, puis les faire évoluer en NBA en cas de bonne prestations à l’échelon inférieur. Les Warriors, eux, ont réservé l’un de ces contrats… à un joueur de 28 ans.

Outre Nico Mannion, sélectionné en 48ème position de la dernière Draft, c’est en effet Juan Toscano-Anderson qui bénéficie de ce type de bail. À l’inverse du rookie, l’arrière américano-mexicain apparait néanmoins comme un rouage essentiel de la rotation de Steve Kerr cette saison. Il compte ainsi déjà 38 apparitions avec Golden State, dont 15 titularisations !

Publicité

Et si ses moyennes de 5.1 points, 3.8 rebonds et 2.2 passes ne justifient pas forcément cette utilisation récurrente, sa dernière sortie en date se charge du boulot. « JTA » reste ainsi sur une performance à 20 points, 7 rebonds et 3 passes face à Cleveland. L’occasion était donc parfaite pour mettre la lumière sur lui. C’est ce qu’a fait Monte Poole de NBC Sports Bay Area, interrogeant dans un premier temps Steve Kerr au sujet de son soldat.

Ce n’est pas un two-way player à mes yeux. C’est l’un des joueurs à qui je fais le plus confiance dans l’équipe. Il comprend le jeu d’une manière impressionnante. Certes, ce n’est que sa deuxième année dans la ligue, mais il a 28 ans. Il a parcouru le monde entier. Il comprend le jeu et c’est un compétiteur. Il a été partout dans le 2ème quart-temps défensivement, et a changé la physionomie du match.

Publicité

Les paroles du coach peuvent être pris pour argent comptant, tant il a vu défiler des joueurs au QI basket élevé ces dernières années. Passé par la ligue mexicaine suite à sa sortie de Marquette, puis par les Santa Cruz Warriors sur la saison 2019-20, Toscano-Anderson semble enfin avoir trouvé sa place en NBA. Son statut, tout comme ses émoluments, devraient même rapidement être revus à la hausse selon Stephen Curry.



Ouais, vous pourriez passer du temps à chercher comment il a pu en arriver là. Mais il joue beaucoup mieux qu’un banal two-way player. Il s’est toujours dit qu’il avait sa place dans cette ligue. Il a sa chance, et il en tire le maximum. C’est le genre de choses qu’on adore voir, sachant par où il a dû passer dans sa carrière.

Publicité




Mais comment expliquer cette soudaine explosion au plus haut niveau, à un âge si avancé ? Pour Damion Lee, lui aussi passé par la case G-League à ses côtés, la rançon de son succès est simple :

Du travail, du travail, et encore du travail. Ce mec a passé des heures et des heures et des heures à bosser son tir.

Il en récolte aujourd’hui les fruits, avec notamment un magnifique 8/9 au shoot contre les Cavaliers. D’un simple two-way player, Toscano-Anderson n’a donc plus que le label au sein de sa franchise pour Curry.

Il faut espérer que cette étiquette ne le poursuivra pas trop longtemps, mais tant que c’est le cas, évidemment, il surpasse largement les attentes.

Publicité

Encore inconnu du grand public il y a 2 ans, Juan Toscano-Anderson se fait une place privilégiée dans une équipe des Warriors qui s’émerveille devant ses prouesses. La success story du numéro 95 ne fait visiblement que débuter dans la Baie de San Francisco.

Feed NBA 24/24