L’annonce télévisée du départ de LeBron James à Miami, en 2010, a été un très mauvais coup de pub pour le King. Cependant, « The Decision » aurait pu ne jamais avoir lieu, car David Stern, à l’époque commissioner de la NBA, a tenté d’en empêcher la diffusion.


Si LeBron James n’avait pas annoncé son départ de Cleveland vers Miami en direct à la télévision, la réaction aurait-elle été différente ? Les Three Amigos du Heat auraient-ils été moins détestés durant leurs quatre ans de domination ? Si la question reste en suspens, il est en revanche facile de voir à quel point « The Decision » a influencé l’image du King de manière négative. Pourtant, la diffusion de l’émission de 75 minutes a failli ne jamais avoir lieu. Dans le livre de Ian Thomsen, intitulé The Soul of Basketball, il est révélé que David Stern, alors commissioner, avait tout fait pour dissuader LeBron et ESPN de valider la diffusion du programme.

Adam (Silver), d’un côté, comprenait LeBron et la situation difficile dans laquelle il se trouvait, et Stern était plutôt dur quant au fait que c’était une mauvaise chose. Ça n’a pas vraiment fait surface mais on pouvait sentir qu’ils avaient des points de vue différents sur la question. Je pense que ça a aidé David à en parler et à dire « c’est quelque chose de terrible, qui est arrivé et on a essayé de l’arrêter ».


Si la réception de l’émission a été très mauvaise, ESPN a réussi un très beau coup commercial. En effet, en moyenne, près de 10 millions d’Américains étaient devant leur poste de télévision. Sportivement, la décision de James fut également couronnée de succès, avec deux titres et quatre participations aux Finales en autant de saisons. Mais la manière dont l’annonce a été faite n’avait pas plu au public, notamment aux fans de Cleveland. Plusieurs supporters avaient ainsi brûlé leurs maillots floqués du numéro 23. David Stern ajoutera par la suite.

C’était terrible. C’était terrible en soi. C’était juste de dire que nous savions que ça allait être terrible et nous avons tout essayé pour que ça n’arrive pas.

Huit ans après « The Decision », LeBron James a tiré les leçons de son bad buzz, et n’a pas employé les grands moyens pour annoncer son départ pour les Lakers. L’annonce de son second départ de Cleveland a d’ailleurs été beaucoup mieux accueillie qu’en 2010.

À lire également : Sports Illustrated dévoile son Top 100 des joueurs NBA