A la tête de la sélection américaine cet été, Gregg Popovich est apprécié de ses joueurs. Et c’est peu dire.

Respecté. Apprécié. Admiré. Parfois adulé. Les mots ne manquent pas pour définir Gregg Popovich, et ce n’est pas Brook Lopez qui dira le contraire.

Après une saison en demi-teinte chez les Lakers où il lui aura fallu quelques mois pour s’adapter, Brook Lopez a réalisé une très bonne campagne à Milwaukee dans le rôle qui lui était attribué, à savoir défendre, box-out au rebond et shooter. Car si Lopez avait déjà entamé sa mue en véritable sniper lors de sa dernière saison aux Nets, il a explosé les compteurs avec les Bucks, le pivot ayant dégainé à 512 reprises derrière l’arc cette année !


Très bon dans son rôle, le joueur a eu le privilège de se voir octroyer une place dans le groupe de Team USA. Et en plus de la fierté de représenter son pays, Brook Lopez évoluera sous les ordres de Gregg Popovich, un véritable honneur pour lui :

Jouer pour Pop a toujours été un rêve.

Lire aussi | Un joueur quitte Team USA !

Même son de cloche chez les autres joueurs de Team USA comme Jaylen Brown, Kyle Kuzma ou encore Kemba Walker, eux aussi fiers d’être coachés par le gourou Popovich :

Kyle Kuzma : « C’est mon coach préféré. En grandissant, j’étais un junkie de basket, je regardais beaucoup les Spurs et il a gagné à tous les niveaux où il a été. Donc, être ici et apprendre, être autour de lui, c’est vraiment génial. »

Jaylen Brown :  » Jouer pour Gregg Popovich, je le ferais n’importe quel jour de la semaine. »

Kemba Walker : ‘Pop fait du super boulot pour nous faire savoir qu’il veut qu’on soit nous-mêmes. C’est tout ce à quoi je m’attendais. C’est un super coach, un super gars. C’est le meilleur. »


De beaux hommages de la part de tous ces joueurs, qui montrent tout le respect que Gregg Popovich leur inspire. Et comme le souligne Kemba Walker, côtoyer l’homme est également un privilège, au moins tout autant que le coach.

Le coaching staff, composé de Gregg Popovich donc, mais également de Steve Kerr, du double champion NCAA avec Villanova Jay Wright et du jeune prodige Lloyd Pierce, sera d’ailleurs l’une des principales forces d’une sélection décimée par les forfaits.

A 70 ans, Pop s’affirme encore un peu plus comme le Parrain de la NBA, dans un mélange d’admiration et de respect. Nul doute que tout le roster voudra se décarcasser pour ramener une médaille d’or au patron.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs