NBA – La phrase complètement à côté de la plaque de Jaylen Brown

0

Ce n’est un secret pour personne, les Celtics ont traversé une saison turbulente. Comment l’expliquer ? Peut-être par le fait que beaucoup trop de joueurs se prenaient pour ce qu’ils n’étaient pas, à commencer par Jaylen Brown.

Ce qui devait être un alliage parfait entre stars et jeunes pépites a tourné à la catastrophe du côté de Boston. A l’issue d’une saison sans saveur marquée par de nombreux soucis sur et hors des terrains, les Celtics ont été expédiés des playoffs, et Kyrie Irving et Al Horford ont fait leurs valises.

Après un tel naufrage, il a fallu nettoyer les têtes, et le meilleur moyen de le faire est parfois de dire les choses en public. C’est ce qu’a dû penser Danny Ainge en révélant une anecdote pour The Michael Holley Podcast.

Le boss des Celtics, sans préciser à quel moment exact de la saison la scène est survenue, bien que probablement au début de celle-ci, a un jour eu une remarque de Jaylen Brown qui l’a stupéfait :

Il est venu s’asseoir derrière moi et il m’a dit : « Vous pensez que nous sommes aussi bons que les Celtics de 1986 ? » Et je me suis dit : « Oh mon Dieu… Il est si jeune »

Lire aussi | 6 nouvelles équipes dans NBA 2K20 !

Pour les plus jeunes d’entre vous, les Celtics de 1986 sont tout simplement considérés comme l’une des meilleures équipes de l’histoire. Cette saison-là, Boston compte 5 futurs Hall of Famers dans ses rangs : Larry Bird, qui obtient à l’issue de la campagne son 3ème MVP consécutif, Kevin McHale, Robert Parish, Dennis Johnson et Bill Walton.

Une véritable armada, dans laquelle Danny Ainge est d’ailleurs titulaire au poste d’arrière, et qui obtient 67 victoires en saison régulière. Les playoffs débouchent logiquement sur un titre après un succès devant Houston, ponctué par un triple-double mythique de Bird pour plier la série.

Connus pour leur basket collectif et au-dessus du lot, les C’s version 1986 ont marqué l’histoire à jamais. Voir Brown comparer un effectif de Boston qui n’avait alors jamais rien accompli (et qui n’a rien accompli durant la saison) à un tel roster légendaire montre bien le décalage dans la tête de certains joueurs, un peu trop sûrs de leur force. Ainge confirme :

Certains gars croyaient qu’ils allaient être All-Stars cette année. On avait juste trop d’objectifs individuels. On n’avait pas assez de gars pour qui gagner était la chose la plus importante. Et quand vous avez des gamins de 21 ou 22 ans, ça arrive.

Après ce retour brutal à la réalité, il est l’heure de se remettre au boulot et faire taire les critiques. Brown en tête.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.