NBA – 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas sur Lou Williams

0

Déjà sacré en 2015 et 2018, Lou Williams est encore le grandissime favori du trophée du meilleur sixième homme cette année. Au cœur d’une formidable année avec sa bande des Clippers, il a encore fait rêver tout le monde avec ses shoots ultra-clutchs. Mais qui est vraiment le meilleur joueur des bancs en NBA ? Réponse en 5 anecdotes.


1. Il a toujours eu un développement tardif

Lou Williams n’est pas vraiment un Luka Doncic dans l’âme. Si l’un a percé à l’âge de 15 ans au Real Madrid, l’autre a bien eu du mal à se faire une place dans chaque équipe où il est passé étant jeune. Durant son adolescence, Sweet Lou a même refusé de jouer au basket pendant 2 ans et de faire partie d’une équipe qui voulait de lui : la Henderson Middle School.

Finalement, il a intégré Suwanee, une équipe d’AAU où les joueurs déjà présents étaient époustouflés par sa capacité surnaturelle à scorer. Et dire qu’il a été sélectionné en dernier dans l’équipe !

Même déroulement ou presque lors de son arrivée en NBA. Drafté en 45ème position par les Sixers de Philadelphie, il tournait à 1.9 point de moyenne lors de sa première saison en NBA. Il atteint les 15 points de moyenne 9 ans plus tard en 2015 et réalise sa meilleure saison en terme de scoring seulement l’année dernière en inscrivant 22 points en moyenne par match.

2. Il a peur des hôtels hantés

Lou Williams roule sa bosse en NBA depuis de nombreuses années, et il a eu le temps de fréquenter d’innombrables hôtels… et notamment des hôtels hantés. Vous ne nous croyez pas ? C’est une histoire très sérieuse et connue de tous les joueurs ou presque dans la ligue. On vous laisse lire les articles ci-dessous. Frissons garantis.

L’hôtel hanté qui terrifie les joueurs de la ligue

Quand les Spurs dormaient au milieu des fantômes

3. Drake l’a mentionné dans une chanson… et ça a mal tourné

Si Lou-Will est réputé pour ses quatrièmes quarts-temps de folie, il est aussi bien connu pour sa polygamie assumée. Mais l’arrière des Clippers s’est un peu fait prendre à son propre piège… Dans un son de Drake sorti en 2015, celui-ci évoque l’appétence du scoreur pour les femmes :

« Boomin out in South Gwinnett like Lou Will
6 man like Lou Will, 2 girls and they get along like I’m… (Louuuu) »

Sauf que l’histoire a mal tourné puisqu’au final Williams s’est retrouvé tout seul, sa première copine l’ayant quitté, et la deuxième, Rece Mitchell, ayant finalement flirté avec… Drake.

4. Il est largement sous-payé

Alors qu’il est sans aucun doute le leader des Clippers et celui qui représente le plus gros danger pour les défenses adverses dans leur roster, Lou Williams perçoit un salaire très bas par rapport à son importance. Son salaire actuel est de 8 millions par an, soit moins que Wilson Chandler, Marcin Gortat et Danilo Gallinari pour ne parler que de ses coéquipiers.

Et à titre de comparaison avec le reste des joueurs à son poste, Sweet Lou touche moins que Dante Exum, Brandon Knight ou encore… JR Smith.

5. Il a payé un McDo à son braqueur

Si Lou Williams est aussi apprécié des fans et de ses pairs, c’est aussi pour sa personnalité chill et sa capacité à ne jamais se prendre la tête, même dans les circonstances les plus extrêmes. Il y a quelques temps, Lou Will s’est retrouvé braqué à un feu rouge. La suite ? On vous laisse la découvrir ici. MVP.

Envie de lire nos précédents numéros des « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :

Allen IversonDraymond GreenMarinne Johannès (WNBA)Anthony DavisR.J BarrettKyrie IrvingTacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeAdrian Wojnarowski

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.