NBA – « Il est le joueur le plus chiant de la ligue »

Kyle Kuzma, LeBron James, Dennis Schroder, Anthony Davis et Marc Gasol
(DR)

Remplie de talents, la NBA l’est aussi de personnages au caractère bien trempé, et au jeu bien moins flashy. D’après un jeune retraité, c’est dans l’effectif des Lakers que se trouverait le joueur le plus insupportable de la ligue.

Publicité

Si la NBA est considéré comme la ligue la plus relevée du monde, ce n’est en aucun cas un hasard. Les joueurs qui la composent font tous partie du gratin de la planète basket, et rivalisent de talent. Cependant, certains d’entre eux ne se distinguent pas par une adresse insolente, des capacités de scoreur ou un physique impressionnant. Non, c’est bien grâce à leur comportement teigneux qu’ils disposent d’une place dans un roster.

Les exemples de cas de ce genre sont nombreux, les plus connus restant Patrick Beverley ou encore Marcus Smart. Toutes les franchises ne peuvent en revanche pas s’appuyer sur un tel profil. Les Lakers, par exemple, ne comptent a priori aucun joueur de ce type dans leurs rangs. C’est pourtant bien le cas selon Channing Frye, et non des moindres.

Publicité



Dennis Schröder – et je le dis de la manière la plus bienveillante possible – est le joueur le plus chiant de la ligue, et il provoque des dégâts. Il vous met la pression sur tout le terrain, il cherche l’interception, il anticipe vos systèmes… Ce qu’il fait pour les Lakers, c’est leur offrir des paniers faciles.

Publicité

Arrivé durant la dernière intersaison, Schröder a mis du temps à obtenir une place dans le cœur des fans angelinos. Celle-ci n’est toujours pas pleinement acquise, mais ses efforts répétés, notamment dans le secteur défensif, lui permettent de gagner en popularité chez les supporters. Sa récente absence a d’ailleurs montré toute son importance dans le jeu.

Les 4 matchs disputés sans lui par les Purple&Gold en février ont en effet abouti… en 4 défaites. Autrement dit, outre ses capacités de ball-handler et de lieutenant offensif solide, le meneur allemand a plus globalement un grand impact dans les résultats de son équipe. Cela méritait donc bien ce compliment déguisé de la part de Frye.

Publicité

Pas forcément réputé comme une peste sur un terrain, Dennis Schröder semble cependant avoir trouvé sa place dans sa nouvelle franchise grâce à cet attribut. Ses coéquipiers, eux, peuvent se réjouir d’avoir un joueur aussi « chiant » dans le vestiaire.

Adthink
Déclarations Dennis Schröder Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24