Publicité

NBA – « Si Dwyane Wade et Vince Carter avaient eu un enfant, ce serait lui »

NBA Anthony Edwards, fils spirituel de Cater et Wade ?
DR

Le jeu des comparaisons peut aller loin dans la grande ligue, mais certaines valent assurément le coup d’œil. Un ancien champion a ainsi déclaré qu’une pépite actuelle serait la fusion de Vince Carter et Dwyane Wade ! Ça en dit long sur le talent du bonhomme !

Publicité

Auteur d’une campagne rookie très intéressante pais plombée par les résultats des Timberwolves, Anthony Edwards a décidé de passer la seconde pour son année sophomore. Le wingman est déchaîné depuis le début de saison, tournant à 24 points, 6 rebonds et 3 passes par match. Au passage, il s’est permis de rejoindre LeBron et Luka Doncic dans l’histoire, grâce à une performance historique face aux Warriors il y a peu :

Publicité

Anthony Edwards comparé à Vince Carter et Dywane Wade

48 points à plus de 50% de réussite au tir, c’est ce qu’on appelle faire un carnage dans le jargon. La planète basket est en tout cas resté bouche bée devant la performance, et les louanges à son encontre pleuvent depuis. Le plus beau est signé Mychal Thompson, le père de Klay. L’ancien Laker l’a tout simplement comparé à deux légendes du jeu à son poste !



« Si Dwyane Wade et Vince Carter avaient eu un enfant, ce serait lui »

Publicité




Quand on sait qu’il s’agit là de deux des meilleurs wingmen de l’histoire, il s’agit d’un sacré compliment. Il faut dire que le jeune joueur partage quelques similitudes avec ses aînés, notamment sa capacité à tout écrabouiller quand il monte au dunk. Edwards est un athlète surpuissant, et mieux vaut ne pas le défier lorsqu’il agresse le cercle ! Dans le cas contraire, cela peut faire de gros dégâts.

Quant à l’intéressé, il semble avoir pris le plein de confiance avec ce premier mois de compétition sur les chapeaux de roue. Il n’hésite d’ailleurs pas à clamer haut et fort ses objectifs, afin que tout le monde sache à quoi s’en tenir. Il ne cache d’ailleurs pas que ne pas avoir été élu ROY l’an passé ne l’embête pas plus que ça :

Je veux être MVP de la saison. Je me fiche pas mal de ne pas être Rookie de l’Année.

Publicité

Anthony Edwards est chaud patate, et il ne semble pas près de redescendre de son nuage. On lui souhaite en tout cas que connaître une carrière aussi glorieuse que celles de ses aînés !

En direct : toute l'actu NBA