Un documentaire intitulé « Pooh : The Derrick Rose Story » est sorti cette semaine aux USA. Il permet d’en savoir plus sur la vie de Derrick Rose, et on apprend que les Bulls ont failli ne pas le drafter en 2008.


En 2008, les Bulls tirent le gros lot à la loterie de la draft, récupérant le premier choix alors qu’ils n’avaient que 1.7% de chance. Et cela tombe bien puisqu’un certain Derrick Rose, natif de Chicago, fait sensation en NCAA, et a mené l’Université de Memphis en finale de la March Madness. Le jeune meneur est effectivement le premier à venir serrer la main de David Stern le soir de la draft. Sauf que cela aurait bien pu ne pas arriver.

Un documentaire sur Rose intitulé « Pooh : The Derrick Rose Story » est sorti cette semaine aux USA. Dans celui-ci, il est révélé que les Bulls étaient très hésitants à le sélectionner. En cause, le passé trouble de son frère Allan. Pour rappel, la fratrie Rose a grandi dans un des quartiers les plus chauds de la Windy City. Les deux frangins se souviennent :

[Allan] « Nous avons reçu un appel de Chicago. Chicago a dit à Derrick qu’ils voulaient vraiment le sélectionner, mais qu’il y avait des problèmes d’antécédents avec son frère, en parlant de moi.

[Derrick] « [ils ont demandé] s’il vendait de la drogue, s’il était un criminel. Sur le coup, je ne pouvais pas le supporter parce que je me suis demandé. J’étais genre : « C’est moi qui suis sélectionné ou mon frère ? »

[Allan] « Il aurait pu ne pas être le premier choix à cause de bêtises que j’ai faites dans ma vie. Mais Derrick a dit aux Bulls « Si vous n’acceptez pas mon frère, ne me prenez pas. » »

À lire également : Derrick Rose révèle le moment où il prendra sa retraite

Allan Rose a effectivement eu des démêlés avec la justice dès 2002, quand il avait été condamné à deux ans de liberté conditionnelle pour avoir fabriqué et distribué de la cocaïne à côté d’une école. Au final, Chicago a tout de même sélectionné Rose en première position et le meneur leur a bien rendu la faveur. Il a été nommé Rookie de l’Année en 2009, et est devenu le plus jeune MVP de l’histoire en 2011, en étant un des joueurs les plus spectaculaires de la ligue.

Malheureusement, sa grave blessure lors des playoffs en 2012 l’empêche de retrouver son niveau. Puis, les Bulls le transfèrent aux Knicks à l’été 2015. Un moment qu’il a très mal vécu, en témoigne cet extrait du documentaire.

Après des expériences ratées à New York et Cleveland, Rose a semblé revivre cette saison du côté de Minnesota, réalisant même son record en carrière avec 50 points. Il a réalisé sa meilleure saison depuis 2011-2012, avec des moyennes de 18.0 points, 2.7 rebonds et 4.3 passes, le tout à 48.2% au tir (37.0% à 3-points). Il n’a cependant plus joué depuis le 10 mars, à cause d’une blessure au coude. Agent libre cet été, il n’exclut rien, et n’est d’ailleurs pas contre un retour à Chicago.

Le parcours de Derrick Rose en NBA a été chaotique, mais le joueur a eu le mérite de montrer que n’importe qui peut se relever après des grosses déceptions.

Actualités Basket USA Facebook

Mais aussi : Derrick Rose révèle l’étonnante raison derrière son opération au coude