Désormais aux Rockets, Russell Westbrook a obtenu ce qu’il souhaitait : un trade. Le meneur semblait avoir cette idée depuis un moment déjà.

C’est la fin après 11 ans de vie commune : Russell Westbrook ne portera pas toute sa carrière le maillot du Thunder sur le dos et ira faire une infidélité du côté des Rockets pour au moins quelques saisons.

Un choc pour beaucoup tant Russ a semblé venir du même moule qu’un Dirk Nowitzki : le genre à passer toute sa carrière dans une seule et même franchise.

Pourtant ce ne sera pas le cas, et ne croyez pas que le Thunder ait pris l’initiative seul. Sam Presti a bien accepté de trader son joueur, mais ce dernier était chaud pour aller voir ailleurs et vérifier si l’herbe était plus verte.

Westbrook est un compétiteur et d’après le Houston Chronicle, il aurait très mal vécu la dernière défaite des siens au premier tour des playoffs face aux Blazers. C’est à partir de là que l’esprit de Russ a commencé à ruminer.


Lire aussi | Tyson Chandler renforce les Rockets

Même pas besoin d’attendre le trade de Paul George pour penser à un trade : Westbrook y avait déjà pensé quelques semaines avant. Cela ne veut pas dire qu’il en aurait demandé un, mais la déception était réelle après la fessée reçue contre Portland. Comme bon nombre de fans, Westbrook a donc dû se demander si le Thunder avait vraiment les cartes pour gagner.

Au vu du choix de George de partir, la réponse dans le groupe était probablement non. Derrière, souhaitant gagner, le MVP 2017 a suivi le même chemin.

L’histoire a logiquement pris une autre tournure après le trade de PG13. Les choses se sont accélérées et James Harden est rentré en contact avec son grand ami pour lui proposer de s’associer dans le Texas. Il n’en fallait pas plus pour convaincre l’intéressé.

D’après The Athletic, les Rockets étaient d’ailleurs la priorité de Westbrook, et non le Heat comme soutenu par d’autres sources. Difficile de savoir le vrai du faux là-dedans, mais disons simplement que les deux équipes étaient tenues en haute estime par le meneur. La présence d’Harden à Houston a sans l’ombre d’un doute pesé dans la balance.

Même dans la difficulté, on a toujours eu du mal à imaginer Russell Westbrook quitter l’Oklahoma. Damian Lillard est notre dernier espoir de croire encore à la loyauté.

Dernières news | Free agency, trades | Buzz du jour | Franchises | Joueurs