NBA – L’ahurissante série d’Allen Iverson alors qu’il était rookie

0

Si beaucoup de rookies ont eu un gros impact dès leur arrivée dans la ligue, aucun n’a réussi ce qu’a réussi Allen Iverson au printemps 1997. Pour l’histoire.

Allen Iverson est un des scoreurs les plus assassins de l’histoire de cette ligue, et il n’y a pas vraiment à débattre sur ce sujet. Vous voulez tout de même une énième preuve ? Alors c’est parti.

Nous sommes en avril 1997, et The Answer s’approche de la fin de sa campagne rookie, une campagne qu’il bouclera avec 23.5 points et 7.5 points de moyenne. Philly est bien loin de tout espoir de playoffs, et Iverson, il faut croire, décide de se faire plaisir. Malgré les défaites qui s’enchaînent et qui continueront de s’enchaîner durant la fameuse semaine, il se lance alors dans une série de 5 matchs à plus de 40 points.

AI commence son chantier contre les Bulls. Lors des deux premiers matchs contre son idole Michael Jordan, il avait planté 32 et 37 points. Cette fois, c’est 44 pions qui tombent sur les Bulls, accompagnés de 8 passes. Après la partie, MJ ne peut que se demander : « J’étais comme ça moi aussi quand j’ai débarqué ? »

Deux jours plus tard, Iverson enchaîne avec 40 points, 9 passes et 8 rebonds face aux Hawks. Puis c’est au tour des Bucks de prendre 44 points et 9 passes de la part du rookie star de Philly, qui joue les 48 minutes pour l’occasion. Avec ce 3ème match successif à 40 points ou plus, The Answer égale Wilt Chamberlain pour le plus grand nombre de matchs consécutifs dans cette catégorie pour un rookie. Mais ce n’est pas fini.

Lire aussi | La géniale anecdote d’Allen Iverson sur Michael Jordan

Iverson s’adjuge le record, et de quelle manière, en marquant 50 points face à Cleveland dès le lendemain, à l’extérieur. Le record de Wilt tombe, et AI rejoint MJ comme le seul joueur ayant atteint la barre des 50 pions cette saison.

La machine Iverson finit par lever le pied, et face aux Bullets deux jours plus tard, le rookie n’a « que » 37 points au compteur dans les ultimes secondes. Le match est déjà perdu par les Sixers, et poussé par ses coéquipiers, AI prend un 3 points qu’il réussit. Il étend – et termine – sa série folle à 5 matchs à plus de 40 points.

Sur ces 5 rencontres, disputées entre le 7 et le 14 avril, Iverson aura joué 46 minutes par match en moyenne, pour 43.6 points (50.7% au tir), 7.4 passes, 4.6 rebonds, 1.8 interceptions. Aucun rookie n’a fait mieux sur une telle série depuis.

Voilà pour votre rappel quotidien qu’Allen Iverson était un tueur, même lors de sa première année dans la ligue, et même face au meilleur joueur de tous les temps. Légende.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.