Parce qu’il est l’une des personnalités les plus atypiques et divertissantes de la ligue, Lance Stephenson méritait bien lui aussi ses 5 anecdotes préparées par nos soins. Plongée dans la vie tumultueuse et pas toujours clean du Born Ready.

#1

Il aurait du être choisi bien plus haut à la draft

Lance Stephenson n’a été choisi qu’en 40ème position de la draft 2010, un spot excessivement bas si on considère ses excellentes stats lors de ses jeunes années ainsi que la hype qui l’a longtemps entouré. Problème : en octobre 2008, alors qu’il était âgé de 18 ans, Stephenson a été reconnu coupable d’attouchements sur une fille de 17 ans dans l’enceinte de son établissement scolaire. Cet incident, ainsi qu’une bagarre entre lui et un de ses coéquipiers plus tôt dans l’année, ont rendu beaucoup d’équipes NBA méfiantes à son sujet au moment de le choisir.

#2

Son année rookie n’a pas été de tout repos

A cause de la réputation qu’il s’était faite, Lance Stephenson a été surveillé par les Pacers avant sa draft. Cela n’a pas suffi à calmer le trublion. Dès sa première année dans la ligue, il s’est distingué négativement en poussant sa petite amie dans les escaliers parce qu’elle n’avait pas répondu à ses messages lors d’une soirée entre amies. Born Ready avait ensuite confié regretter l’incident. Arrêté pour agression, menaces et harcèlement, il avait été libéré contre 7500 dollars de caution, avant que les charges soient finalement abandonnées.

#3

Il a obtenu son surnom très jeune

Au-delà de ces agissements évidemment condamnables, Lance Stephenson a toujours été un talent spécial. En 2006, alors qu’il était seulement âgé de 16 ans, il avait extrêmement bien figuré lors d’un tournoi à Rucker Park face à une majorité de joueurs bien plus âgés. Bobbito Garcia, DJ et commentateur ce jour-là, a été frappé par ce gamin qui n’avait peur de rien, face à qui que ce soit :

« Je le voyais affronter des joueurs NBA, des gars d’université, ou même de lycée mais de 2 ou 3 ans de plus que lui, et il ne lâchait rien »

Lui est alors venue l’expression « Born Ready », qui est évidemment restée. Lance Stephenson se l’est même faite tatouer sur son biceps, et en a fait faire une peinture pour chez lui. Il a surtout montré son tempérament de nombreuses fois lors de sa carrière NBA, et notamment lors de sa rivalité avec LeBron James.

#4

Il détient un vilain record

L’un des problèmes de Lance Stephenson, aussi génial puisse-t-il être par moments, c’est son irrégularité. Une stat qui l’illustre ? Il a réussi 5 triples-doubles dans sa carrière… tous lors de la même saison. La stat la plus malheureuse est sûrement son pourcentage assez horrible de 17,1% de réussite à 3 points lors de la saison 2014-2015. Il s’agit tout simplement du pire pourcentage de l’histoire chez les joueurs tentant au minimum 100 tirs de loin sur une saison.

#5

Attention lors des réunions de famille

Si vous êtes un jour attablé avec la famille Stephenson, évitez les phrases du type « Lance, passe-moi le sel ». Le père de Lance Stephenson s’appelle en effet également Lance, tandis que son frère s’appelle Lantz. Et devinez comment s’appelle un des enfants de la star des Pacers ? Lance, évidemment. Un joyeux bordel qui pourrait encore durer plusieurs générations. En tous cas, on a aucun doute sur le fait que Stephenson sera le fer de Lance des Lakers cette saison. Merci, c’est tout pour nous.

Envie de lire nos autres « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :

Anthony DavisR.J BarrettKyrie IrvingTacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeAdrian Wojnarowski


Voir les joueurs par ordre alphabétique


Envie d’un petit test ? Découvrez quel est le meilleur joueur NBA né le même jour que vous.